"Qu'est-ce que tu as fait ces 20 dernières années ?"

Avis sur T2 Trainspotting

Avatar Elgato65
Critique publiée par le

Que s'est-il passé en 20 ans ? Entre le moment où Renton a quitté sa bande d'amis toxicomanes et/ou délinquants et celui où il décide de revenir à Edimbourg ? C'est ce que décide d'exploiter "T2 Trainspotting".

Ce n'est donc pas juste une suite de "Trainspotting", c'est un geste artistique : ne pas omettre que tant de temps s'est écoulé entre les 2 films et, au contraire, jouer avec. Les acteurs ont vieilli, les préoccupations de la société occidentale aussi. Soit, changeons aussi alors. Proposons autre chose au spectateur, sans trahir l'univers et les personnages.

C'est ainsi que la maturité gagne certains, la vieillesse d'autres, et que certains personnages s'entêtent dans leurs erreurs. Quel magnifique matériau que celui dont dispose Danny Boyle pour son film.
Je sais qu'il a été aidé par le fait qu'il adapte le livre d'Irvine Welsh, "Porno", mais il a su se l'approprier. Dans le livre, ce sont "seulement" 10 ans qui séparent les événements des deux livres et ce n'est pas le milieu de la prostitution qui est exploité mais celui du porno.

Danny Boyle et ses auteurs prennent donc quelques libertés avec le livre pour construire une mythologie cinématographique cohérente. Il aurait été difficile pour le spectateur d'imaginer que seulement 10 ans se soient écoulés dans le film quand les acteurs ont pris 20 ans. C'est donc un très bon choix.

Et cela permet aussi de se renouveler. Le ton est beaucoup moins sombre. On sent que les personnages ont commencé à s'en sortir tous un petit peu (à une exception près). Mais surtout, ils vivent avec leur temps : leurs préoccupations sont celles des occidentaux de la fin des années 2010. Cela permet de taper encore une fois sur les travers de notre monde, tout en gardant un ton moderne.

Le tout accompagnant une histoire très intéressante et des performances d'acteurs à souligner. Notamment, Ewen Bremner a reçu le BAFTA Scotland 2017 du meilleur acteur et c'est mérité. Leurs performances combinées à un montage dynamique et une musique géniale aboutissent à ce que la suite, loin d'être une machine à fric (le succès a d'ailleurs été modeste), apportent en réalité quelque chose. Danny Boyle n'a pas fait une suite pour faire une suite. Il l'a fait parce qu'il avait quelque chose à dire. Cela paraît tellement basique qu'il n'y aurait pas besoin de le signaler, pourtant c'est loin d'être le cas dans l'industrie cinématographique actuelle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 67 fois
Aucun vote pour le moment

Elgato65 a ajouté ce film à 2 listes T2 Trainspotting

Autres actions de Elgato65 T2 Trainspotting