Irvine Welsh, ce vendu.

Avis sur T2 Trainspotting

Avatar Twisted_Life
Critique publiée par le

Alors, comment vous parler de ce film sans être méchante ? Difficile...

Ayant finie le livre quelques semaines avant la sortie de T2, je savais par avance que je serai déçue. L'histoire se passe non pas 10 mais 20 ans après et l'un des personnages principaux du livre (Lauren) ne figurait pas au casting. Autant vous dire que mes attentes étaient justes. Non seulement cette chose n'a absolument rien à voir avec le livre, mais en plus, le film dénature complètement le véritable sens du tome 2.
Je m'explique : Trainspotting, c'est la jeunesse, la légèreté, le caca, et autres joyeusetés. Alors que Porno, c'est la maturité, des personnages plus profonds, plus sombres. Ils n'utilisent plus leur surnom de jeunesse et sont passés dans la cour des grands. En aucun cas Porno n'est une réminiscence de son prédécesseur et une ode nostalgique à cette époque là. Et en aucun cas, les personnages ne veulent revivre cette époque, à part Spud qui essaye de contrer sa dépression en repensant aux jours heureux de cette jeunesse où tout allait bien pour lui. Et je ne comprends pas comment Irvine Welsh a pu laisser son oeuvre être ainsi incomprise, maltraitée !

Au delà de l'incompréhension totale de Porno et du fait que Danny Boyle soit complètement passé à côté de l'aspect mature et profond de cette oeuvre, ce film reste une vaste fumisterie : donc, NON, on n'a pas envie de revoir des scènes de Trainspotting puisqu'on l'a déjà vu, NON, on ne veut pas voir des mecs de 45 balais jouer les ados pathétiques, et NON, on ne veut pas d'un personnage féminin insipide et invisible. Et, OUI, on aurait préféré des acteurs vivants et non pas endormis : même eux ne sont pas convaincus de ce qu'ils font, ainsi qu'une véritable histoire et non pas des bribes de conneries qui n'aboutissent à rien. Et puis alors franchement, la scène en plein milieu du film où Mark et Simon replongent en se piquant devant Spud : était-ce bien nécessaire ? Pas du tout, puisque les personnages sont clean et que ça n'aurait aucun sens de repartir à zéro.

Au final, Danny Boyle a fait de T2 une ode au premier, un film qui passe son temps à dire que le premier était mieux. Bah en fait, t'as raison Danny, le premier était largement mieux. J'aurais perdu 2 heures de ma vie à voir des quadras parodier leur jeunesse, dans un film au scénario médiocre, aux acteurs médiocres et à la BO pas exceptionnelle.
Je mets quand même 3 points pour le mini-retour de Dianne (beaucoup plus présente dans le livre) qui est un régal, le monologue "choose life" qui sert à rien mais qui est bien écrit, et Spud (coeur sur toi) qui reste le personnage le moins mal joué du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1335 fois
14 apprécient · 14 n'apprécient pas

Autres actions de Twisted_Life T2 Trainspotting