Affiche THX 1138

Critiques de THX 1138

Film de (1971)

Lalo chiffré

Personnellement, je ne considère plus tellement et depuis longtemps Lucas comme un réalisateur —au sens artistique du terme— mais plutôt comme l'inventeur du merchandising inextinguible blasphémant et dégradant l'intégrité de sa propre œuvre en chiant sur son public; image qu'il donne à percevoir depuis son entreprise folle de massacrer et épuiser jusqu'à la dernière goutte de crédibilité une... Lire l'avis à propos de THX 1138

65 42
Avatar real_folk_blues
8
real_folk_blues ·

Paranoïd Park.

C'est l'exemple même du film à enjeu car, qu'on aime ou non la saga Star Wars, elle porte aujourd'hui une telle valeur mythologique qu'on passe une partie de THX 1138 à l'affût des prémisses de la saga dont Georges Lucas accouchera plus tard, sans parler du fait que ce film est généralement encensé (pression supplémentaire), peut-être plus par comparaison au reste de l'oeuvre de Lucas. Car le... Lire la critique de THX 1138

37 3
Avatar Jambalaya
7
Jambalaya ·

Purgatoire 2.0

Je passe tout de suite la trame narrative, qui peut avoir un goût de déjà vu aujourd'hui. Ce n'est pas la force du film, bien qu'on puisse émettre quelques réserves sur ce point : il y a d'abord ce petit parfum charmant, très "ex-URSS à la mode art-déco", qui est étonnant. Et puis il y a tout simplement le contexte d'élaboration du film, qui date de1971. 1971 ! C'est là qu'on passe à l'autre... Lire l'avis à propos de THX 1138

36 1
Avatar Zaul
8
Zaul ·

Cohérence absolue à l'esthétique glaçante

Que dire ? George Lucas fait partie des plus grandes figures du show-business. Créateur des sagas Star Wars et Indiana Jones, producteur aisé de nombreuses superproductions, fondateur de sa propre société, c'est indéniable, Lucas traîne davantage l'image d'un homme d'affaire que celle d'un réalisateur. Emblème d'une partie des plus grosses franchises du cinéma, il a pourtant débuté sa carrière... Lire l'avis à propos de THX 1138

19 13
Avatar langpier
9
langpier ·

Coma White

Peut-être le meilleur film de SF que j'ai pu voir, avec honte très tardivement. Première surprise, il date de 1971 mais je n'arrive encore pas a y croire tellement il fait actuel. Ensuite, l'histoire de base, qui fait très 1984/Le meilleur des mondes (mais comme quasi tous les films SF) est assez bateau mais du coup laisse la place à l'univers du film qui, malgré son côté complètement épuré et... Lire la critique de THX 1138

17 1
Avatar Evether
9
Evether ·

Des numéros dirigés par des machines

Ce tout premier film de George Lucas est en fait le développement d'un court-métrage qu'il avait commencé à l'âge de 23 ans alors qu'il était encore étudiant. Il offre une vision très pessimiste du futur à travers une idée déjà usée de la Terre après une apocalypse nucléaire, une variation sur le thème du "1984" de George Orwell. Mais Lucas innove avec cette description crédible d'êtres... Lire la critique de THX 1138

24 19
Avatar Ugly
6
Ugly ·

Le dormeur Duvall

THX 11-38 est une vision de notre futur : contrôlé, aseptisé, sans âme et sans goût. Ce film s'inscrit dans une très longue lignée de métrages d'anticipation, majoritairement pessimistes, à l'esthétisme souvent froide et, pour les plus anciens d'entre eux (je pense à Soleil Vert par exemple), à l'ambiance futuriste qui maintenant nous fait bien marrer. Un de leur dernier rejeton se classe dans... Lire la critique de THX 1138

13 6
Avatar Before-Sunrise
7
Before-Sunrise ·

La cantatrice est chauve, les spectateurs aussi.

Difficile de parler d'un film tel que THX 1138. D'un côté, je l'ai trouvé superbement réalisé : univers intéressant, esthétique plus que réussie, cadrages jolis et très réfléchis ; on sent bien une certaine touche personnelle que Georges Lucas apporte à son premier long métrage. Il fait également le choix d'une ambiance sonore très minimaliste, tant au niveau de la musique que des dialogues.... Lire la critique de THX 1138

7 4
Avatar KoalaLeNicolas
5
KoalaLeNicolas ·

Memories of a free seminal

Le statut de film culte est toujours à double tranchant : en plus accroître les attentes d’un spectateur bien plus menacé de déception, il donne une aura universelle à une œuvre qui fut surtout marquante dans une époque donnée. Les œuvres séminales, incomprises en leur temps, et auxquelles la postérité fait justice par l’héritage des suiveurs ou la considération a posteriori du statut de... Lire l'avis à propos de THX 1138

11 6
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

Critique de THX 1138 par Aurélien Boucher

L’Humanité vit sous terre dépendant d’une autorité qui a proscrit l’amour et exerce un contrôle total sur la vie des hommes. La reproduction s’opère en laboratoire et les individus sont nommés par des numéros de série. Mais un mâle, THX 1138 et une femelle LUH 3417 n’absorbent pas la drogue prescrite et font l’amour. Découverts, ils tenteront de s’échapper… THX 1138 est le tout... Lire la critique de THX 1138

2 8
Avatar Aurélien Boucher
8
Aurélien Boucher ·