Citrouille garnie mais inégale

Avis sur Tales of Halloween

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

Une anthologie composée de 10 sketchs horrifiques autour d'une nuit d'Halloween particulièrement folle dans une petite ville américaine. Vaguement reliés entre eux par une voix d'animatrice radio (Adrienne Barbeau) ou l'apparition redondante de personnages en arrière-plan (les enfants), ces segments sont réalisés par quelques grands noms (Lucky McKee, Neil Marshall, Darren Lynn Bousman, Paul Solet, ...) et accueillent pour certains des caméos luxeux (John Landis, Joe Dante, ...) mais si la plupart va toujours parvenir à garder l'esprit fun propre à cette fête, la qualité de ces différentes petites histoires va connaître quelques fluctuations décevantes.

"Sweet Tooth" de Dave Parker : Une légende autour d'un esprit affamé de friandises prend vie dans une maison où une baby-sitter et son petit ami gardent un enfant.
Le film démarre plutôt bien en imposant son esprit de gore et d'humour irrévérencieux qui ne le quittera pas à travers ce "Sweet Tooth" classique et efficace, parfaite représentation bien exécutée de ce que l'on s'attendait à voir comme conte d'Halloween.

"The Night Billy Raised Hell" de Darren Lynn Bousman
Alors qu'il s'apprête à jeter un oeuf sur une maison, le voisin de Billy (qui n'est autre que le Diable) le stoppe dans son élan et l'accompagne pour lui montrer la véritable signification du "trick" de trick or treat...
Une excellente idée (jusque dans sa chute) hélas complètement gâchée par la forme hystérique, franchement laide et hors-sujet qu'adopte Bousman pour nous la raconter.

"Trick" d'Adam Gierasch
Deux couples sont attaqués par une bande d'enfants...
Probablement le meilleur court-métrage de l'ensemble, une sorte de mini revenge-movie extrêmement tordu quant aux motivations surprenantes que cache cet affrontement meurtrier...

"The Weak and the Wicked" de Paul Solet
Un adolescent prépare une vengeance diabolique contre trois délinquants responsables de la mort de ses parents...
Rupture de ton totale avec ce segment qui installe brillamment une espèce d'ambiance d'univers post-apocalyptique-punk totalement pessimiste. Emmené par une inquiétante Grace Phipps particulièrement charismatique, "The Weak and the Wicked" est une réussite autant sur le fond que sur la forme, une chose qui va désormais devenir très rare dans la suite des sketchs de "Tales of Halloween"...

"Grim Grinning Ghost" d'Axelle Carolyn
Une femme est poursuivie par un esprit défiguré...
Esthétiquement très séduisant, ce segment ne va finalement pas raconter grand chose et sa chute qui va nous laisser sur notre faim de manière incroyable en sera le meilleur symbole...

"Ding Dong" de Lucky McKee
Dans l'incapacité d'avoir des enfants, un mari tente de calmer les ardeurs de sa sorcière de femme, prête à tout pour croquer ceux qui viennent frapper à leur porte...
Forcément, on attendait le segment du réalisateur de "May" et de "The Woman" comme le plat de résistance de cette anthologie. Cette relecture moderne d'Hansel et Gretel, plutôt maligne de prime abord, va hélas vite montrer ses limites par sa répétition et nous confirmer, qu'à l'instar de "All Cheerleaders Die", l'humour abordé de manière frontale n'est pas vraiment le meilleur des terrains de prédilection de McKee.

"This Means War" d'Andrew Kasch et John Skipp
Une guerre des voisins qui serait la métaphore d'une lutte entre une horreur à l'ancienne et une autre moderne s'incarnant dans une bande de métalleux idiots. Une approche plus que discutable pour le plus mauvais sketch du film, plat et sans intérêt.

"Friday the 31st" de Mike Mendez
Un tueur, sorte de cousin dégénéré de Jason Voorhees, voit sa routine meurtrière perturbée par l'arrivée d'un ovni...
Pas facile de livrer quelque chose de vraiment inédit en matière de parodie de slasher mais Mike Mendez y parvient habilement avec un mélange des genres inédit se terminant dans un bain de sang jubilatoire. Très drôle !

"The Ransom of Rusty Rex" de Ryan Schifrin
Deux malfaiteurs kidnappent un enfant particulièrement encombrant...
Une idée géniale plutôt bien abordée mais à laquelle il manque cet ingrédient indéfinissable pour emporter notre totale adhésion. Amusant à défaut de pouvoir prétendre à plus...

"Bad Seed" de Neil Marshall
Une inspectrice de police enquête sur les attaques d'un citrouille mangeuse d'hommes...
Ultime segment censé en quelque sorte raccordé les autres en prenant le point de vue des forces de l'ordre confrontées à tous ces événements surnaturelles, "Bad Seed" ne vaut le coup d'oeil que pour les attaques gores et démentes de sa créature hilarante (sa manière de se déplacer est simplement à hurler de rire) car le côté policier de l'intrigue n'apporte pas grand chose et ses acteurs en totale roue-libre se révèlent vite insupportables.

Au final, si l'on excepte les quelques réussites (les segments 1, 3, 4 et 8), "Tales of Halloween" contient trop de bonnes idées gâchées ou pas assez exploitées pour prétendre devenir une anthologie incontournable face à la recrudescence des sorties du genre de ces dernières années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 325 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Red Arrow Tales of Halloween