Je tapine, c'est ma routine

Avis sur Tangerine

Avatar AfroA
Critique publiée par le

On aurait pu tomber dans un piège à cons. Ça aurait pu être un de ces mauvais films qui, sous prétexte de mettre en scène des minorités opprimées, s'attire des louanges qu'il ne mérite pas.
Si en plus on prend le compte le fait que ça a été tourné vite fait (en quelques jours je crois) et que les acteurs sont pour la plupart non professionnels (recrutés sur Youtube et Vine parait-il ), ça sentait vraiment le traquenard.

C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai entamé ce film; mais quand ça a commencé j'ai tout de suite été rassuré. Loin d’être l'attrape-nigaud que je craignais, Tangerine s'est révélé être un bon film. Je m'attendais à quelque chose de très sérieux, le genre de films qui essaient de soutirer des larmes à coup de: "Regardez cette misère, c'est affreux!" ou de personnages qui chialent en s'apitoyant sur leur sort, mais il n'y a rien de ça.
Le film nous raconte la journée de Sin-Dee Rella (je crois que c'est comme ça dans les sous-titres) et Alexandra, deux amies qui se retrouvent après un mois de séparation puisque la première s'est fait foutre en taule. Alors qu'elles discutent tranquillement de tout ce qui s'est passé depuis, Alex lâche une bombe dans les oreilles de son amie qui devient furax et se met en tète de retrouver une certaine personne pour une certaine raison (vous croyez quoi, pas de spoil ici). Commence alors le parcours de nos deux héroïnes dans LA (ça sonne tout de suite classe).

La majeure partie du film consiste donc à voir déambuler nos héroïnes dans la ville, avec en parallèle la journée d'un chauffeur de taxi un peu vicelard. Dit comme ça on ne dirait pas que c'est bien mais le réalisateur arrive à nous tenir en haleine avec trois fois rien; la musique est furieuse et efficace puis les personnages en eux-mêmes sont intéressants à suivre. Il leur arrive des pépins sur la route et chaque mini-événement est l'occasion d'aborder (toujours avec un peu d'humour) les questions épineuses relatives à tous les problèmes auxquels les filles font face.
On enchaîne ainsi les situations compliquées (dont certaines un peu glauques) sans tomber dans le discours stérile sur la situation des minorités sexuelles et tout le tralala grâce à un humour bienvenu qui fait souvent mouche. La fin du film est d'ailleurs un bon exemple: ça montre les choses comme elles sont mais sans que ce soit relou.
Visuellement ça m'a eu l'air trop bien pour être le fruit d'un smartphone (après ça dépend du smartphone); tant mieux. Le tout est plutôt bien filmé et semble assez fluide; on sent un certain savoir-faire chez ce Sean Baker.

Tangerine nous embarque dans un trip sympa avec des personnages sympas; tout est bien foutu, ça mérite plus qu'un petit coup (d’œil) rapide.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de AfroA Tangerine