Avis sur

Tangerine

Avatar Multipla_Zürn
Critique publiée par le

Rutilante descente dans les rues de Los Angeles, dont le ton n'est pas sans évoquer Mean Streets ou les premiers Almodovar, mettant en scène deux prostituées transexuelles formidables. J'aime ce film pour ce qu'il représente, ce n'est peut-être pas un chef d'oeuvre, c'est malgré tout un acte fort (Mourir comme un homme, de Joao Pedro Rodrigues, allait plus loin cinématographiquement parlant - il inventait une forme de film trans, quand Sean Baker, lui, avec sa caméra i-phone, fait quelque chose qui ressemble fort à la Nouvelle Vague).
Avant la projection, il y avait la bande annonce du prochain film de Roschdy Zem où Omar Sy tient le premier rôle, celui d'un Noir, d'un homme défini par sa couleur de peau à chaque plan, remerciant un Blanc de lui avoir fait confiance en l'engageant pour un numéro de cirque. Le film s'intitule "Chocolat". J'étais saisi d'effroi à l'idée qu'on en soit encore là. Tangerine est venu me dire que non, qu'on était ailleurs, que c'était Roschdy Zem et tout ce cinéma neuneu qui était totalement largué.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 327 fois
6 apprécient

Autres actions de Multipla_Zürn Tangerine