The Legend of CGI...

Avis sur Tarzan

Avatar The Lizard King
Critique publiée par le

Juste avant de regarder ce film digital, j'ai fait l'ENORME erreur de voir le Greystoke avec Lambert...

Je n'irai pas par 4 chemins: amis des CGI, les CGI vous appellent!

Amateurs de CGI,
-je vous offre des primates en CGI flagrantes,
-promotion sur les arbres et lianes en CGI vilaines,
- 50% de rabais sur les paysages en CGI moyennes,
-un Tarzan en CGI avec une Jane à moitié prix...en CGI moches bien sûr!,
-déstockage de cieux en CGI style demo videogame,
-des lions, des buffles et un autre gros chat en sus, le tout en CGI dégueus, cela va de soi!

Excepté les CGI (70% du film à vue de nez), il y a aussi des acteurs!

Nous avons donc:

-Alexander Skarsgård en Tarzan aussi expressif qu'un acteur en...CGI! Je me demande d'ailleurs s'il a jamais été présent réellement, tant son interprétation lisse reflète le vide absolu...

-Margot Robbie, une Jane de carte postale typée aristo et qui réussit a toujours être (quasi)impeccable même au milieu de la jungle (en CGI, souvent)

-Samuel L. Jackson qui est dans tous les films existants mais livre ici une partition mineure au vu de sa filmo gigantesque et variée...

-Christopher Waltz qui est un méchant caricatural, heureusement servi par son intonation et gestuelle lui étant propre,

-Djimon Hounsou toujours aussi charismatique mais ayant un perso pas assez présent ni étoffé,

-et des gorilles en CGI...

Et c'est là que le bât blesse (entre autres choses)...

Je vous disais en prélude que j'avais vu Greystoke quelques jours auparavant.
Là où Rick Baker avait crée des primates exceptionnels, expressifs et surtout présents physiquement sur le plateau (induisant donc une empathie certaine envers eux), ce Tarzan 2016 nous assènent ces tas de pixels pas vraiment convaincants et surtout...artificiels et lisses!
Donc, pour s'attacher à eux, passez votre chemin...

S'il n'y avait que ça (après tout, Planet of the Apes:Origins usait du même artifice) mais hélas ce n'est pas le cas...

Non pas que le fond de l'histoire soit mauvais!
Après tout, il y est question d'esclavagisme, de trafic d'ivoire, de braconnage et le tout en pointant du doigt le Royaume de Belgique, "propriétaire" de cette Colonie qu'était le Congo en ce temps-là...

Mais tout cela est démontré de façon manichéenne (l'esclavagisme), artificielle (trafic d'ivoire), tire-larmes (braconnage) et anti-Européen (Royaume de Belgique).

Je vex dire, au lieu de nous servir tout cela de manière pertinente et constructive, on nous "offres" ces sous-textes avec un regard US (alors pas les derniers pour tremper dans ce genre de trucs peu glorieux) accusateur...

Non content de nous balancer tout ce fatras lourdingue, Tarzan devient un héros virevoltant comme Spidey dans une ambiance "Disneyienne", mais émaillé d'humour douteux...

Pourquoi Disneyien me direz-vous? Car la violence montrée est lissée au maximum (pas de sang lors des impacts ou des batailles mano à mano) et la fin dégoulinante/écœurante ne déparerait aucunement dans un produit issu de la firme aux grandes oreilles.

Tout le blabla à propos de l'asservissement des Noirs est contrebalancé par les plans finaux où toutes les tribus africaines hurlent leurs joies face au "gentil Blanc" qui les a sauvés d'un funeste destin, replaçant donc Tarzan (l'homme Blanc) au sommet de la pyramide des castes humaines.

Oh, j'allais oublié l'assaut final des gentils buffles courant à côtés de lions (en CGI moches) parce que Tarzan les appellent à l'aide (lesdits buffles piétinants tout le monde sur leurs passages, exceptés les "gentils", soient Sam Jackson en plein milieu de la cohorte et se séparant pour ne pas blesser les "gentils Noirs" qui sortent de leurs cages où ils étaient emprisonnés) et ceux-ci finissent tous dans l'Océan (c'est à dire qu'ils vont se noyer car en surnombre).
Même les animaux se sacrifient pour le "gentil Blanc"..

Trop c'est trop, je resterai sur le Greystoke avec Lambert -magnétique et animal- où le sujet était traité à hauteur d'homme avec une certaine poésie...

Bref, Tarzan 2016 est une boursouflure US de plus...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 763 fois
12 apprécient

The Lizard King a ajouté ce film à 2 listes Tarzan

  • Films
    Affiche Alien: Covenant

    This Is The Worst...

    Voici donc les pires films selon mon humble point de vue, c.a.d la liste des films que je n'apprécies pas (mais vraiment pas) du...

  • Films
    Cover PRODUCTION COMPANY: Village Roadshow Pictures

    PRODUCTION COMPANY: Village Roadshow Pictures

    Village Roadshow Pictures est une compagnie de production Australienne, qui co-produit (en général avec un studio US, tel que...

Autres actions de The Lizard King Tarzan