Thank God for the rain

Avis sur Taxi Driver

Avatar Memed Chenille
Critique publiée par le

Ecoeuré par la vie dans la superbe ville de New-York . Robert De Niro joue ce role d'un homme dépassé et en manque de repère dans sa vie, plongé dans sa solitude. La solitude justement, l’un des sujets majeur du film. Travis Bicklse est seul, il a pas d'amis. Il est livré à lui même dans une grande ville. Il est dans l'une des plus belles ville au monde mais il voit que le côté sale et dégueulasse, le tout comme la sublime musique de Bernard Herrmann, parfois très douce et enjolivant mais souvent stressante et perturbante. Pour tromper sa solitude il boit et il se drogue aux médicaments. Il est influencé par absolument tout ce qu'il voit à la télé : film d'espionage (c'est pour ça qu'il demande des informations pour devenir agent secret), film d'action (c'est pour ça qu'il achète des armes), propagande politique (c'est pour a qu'il dit qu'il soutient Ballantine quand ce dernier est dans le taxi), et enfin il est également influencé par les films de kung fu (quand il est sur le point de se battre en un moment il fait des gestes à la Bruce Lee). Évidement le film aborde plusieurs sujets importants comme les inégalités culturelles, sociales, intellectuelles, économique, le matraquage politique, médiatique, l'accès à l'armement, la violence, l'adultère, la trahison, la prostitution, la folie, l'immoralité...
La morale de l'histoire est magnifique en elle-même comme dans sa mise en scène. Elle est suggérée avec brio tout au long du film, et ne se confirme que dans les dernières minutes : on est défini par ce que l'on fait et non par ce que l'on est. Ainsi, un banal chauffeur de taxi peut avoir un rôle bien plus important à jouer qu'un sénateur à la popularité écrasante. Les références à cet enseignement sont nombreuses. Par exemple, lors d'une conversation dans le taxi de Travis, Charles Palantine, candidat à la présidence, dit qu'éliminer la racaille des rues de New York ne sera pas une chose aisée. L'ex-marine est pourtant bien capable de le faire sans aucune aide extérieure à la fin du film. Il existe bien d'autres éléments qui permettent de confirmer cette morale, mais je ne m'attarderai pas à écrire une thèse sur ce film, même s'il en aurait le mérite. Cependant Taxi Driver, dans son travail de réalisation et sa narration psychologique, marque l'histoire de la technique cinématographique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 373 fois
4 apprécient

Memed Chenille a ajouté ce film à 16 listes Taxi Driver

Autres actions de Memed Chenille Taxi Driver