Avis sur

Téhéran Tabou

Avatar Christine Deschamps
Critique publiée par le

A Maboulville, tout est interdit. Enfin, pas la tyrannie de l'absurde ni les abus de pouvoir. Mais tout le reste, si. Total, ça rend tout le monde dingue. Enfin, sauf les puissants, qui édictent les maboulrègles qu'ils veillent à appliquer aux autres. Ça pourrait ressembler à un délire lorgnant du côté des dystopies les plus barrées, sauf que ça accroche des gens au gibet régulièrement, à quelques heures d'avion seulement de chez nous. Bon, si on regarde bien, chez nous, ça commence à devenir la succursale occidentale de Maboulville, à bien des égards. La recette pour rendre un citoyen lambda citoyen d'honneur de Maboulville, c'est de lui interdire tout ce qui relève de ses fonctions vitales de base, de le plonger dans un univers clos sous surveillance permanente et d'attendre le ding de fin de cuisson. Les gens mijotent lentement, aussi enthousiastes que des rats dans un labyrinthe, se prennent bon nombre de murs avant de comprendre qu'on les maintient sciemment dans un jeu sans issue, et gravissent immanquablement les différents degrés qui mènent à la maboulitude absolue. C'est en cela que ce film s'avère édifiant. On pourra peut-être lui reprocher de l'être trop, mais comment éviter l'excès quand on dépeint la folie furieuse d'une société entière ? Les personnages pris dans la nasse de l'interdit permanent sont plutôt attachants, et leurs vaines gesticulations provoquent des apnées répétées, écourtées par leurs pétages de plomb désinvoltes et parfois fatals, qui sont autant de soupapes salutaires. Quel espoir peut entretenir une femme à Maboulville ? Quelle perspective y a un petit garçon muet ? Un artiste ? Autant de catégories meurtries dans le monde entier, qui voient leur quotidien pourri par les Mabouls et leur avenir sombrement hypothéqué par la résignation ou l'indifférence de la majorité. On sent bien que tout cela pourrait mal finir... autant reprendre un mojito tout de suite en poussant le volume de la chaîne au maximum. Reste à dire un mot sur l'esthétique très réussie du film, quand même...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Christine Deschamps Téhéran Tabou