Le revanche du pire...

Avis sur Tekken 2

Avatar KitSilencer
Critique publiée par le

De réputation scabreuse, pourtant injustifiée à mon goût, le premier opus avait fait l'exploit de ne pas atteindre le million de recette pour un coût de 35 millions et en plus, se voir désavoué par le créateur du jeu. Hors le premier était plus intéressant, mieux construit que la plupart des adaptations de jeux vidéos actuelles. Malgré des clichés à foison, sa réalisation recherchée (même si pas tout à fait contrôlée) et son véritable amour pour la franchise se ressentaient...
Mais alors pourquoi faire une suite ????
Parce qu'ils le peuvent...
Produit entre autre par Steven Paul, à qui l'on doit Ghost Rider 1 & 2 ou encore Karaté Dog, il est réalisé par le thaïlandais Wych Kaos (son pseudo étant plus simple à lire comme à écrire).
Ca ne vous dit rien ?
Kaos ?
Toujours rien ?
Et si je vous dis Ballistic ? Si, si ! Cette daube infecte qui brûla la carrière de tous ceux qui y participèrent !
Entre autre Kaos lui-même, qui mis 10 ans avant de réaliser un nouveau film dans son pays natal avant de revenir plus déterminer que jamais, hélas... Et comme ça ne suffisait pas, c'est son producteur qui s'occupe du scénario (sérieux ???) aidé par une jeune scénariste pas vraiment reconnu (Dracula ; The Dark Prince, inédit et espérons que ça le reste )
Bref, après cette chaleureuse introduction, entrons dans le vif du sujet : le film. (Enfin...c'est comme ça que c'est présenté)
Cela reprend la "malédiction" de la famille Mishima, en lien direct avec la dernière séquence du premier opus, la blessure de Kazuya et la survie de Mishima... Donc il se réveille dans une chambre d'hôtel, amnésique, pourchassé par d'horribles flashbacks absolument insupportables, avant d'être menacé par des gardes armés. Il tabasse tout le monde sans vraiment s'en rendre compte, saute dix étages complets sans blessures, grâce à un subtil montage vidéo, se fait renverser par une voiture et se prend un coup de latte dans la gueule de la part de la conductrice... On se dit qu'après cette désagréable intro, Kazuya peut enfin respirer mais... non ! Il se fait emprisonné par "Le Ministre" (interprété par Boris le Hachoir, rôle qui colle à la peau de Rade Serbedzija depuis Snatch et qui m'empêche systématiquement de prendre cet acteur au sérieux), se fait implanté dans l'épaule, une puce explosive mais tout ça pour son bien car il lutte avec toute son armée contre les injustices de la ville élitiste Tekken. (C'est tout à fait crédible...) Surtout que son armée est composée d'une pouffiasse en tenue d'écolière avec la jupe ras la touffe et nymphomane, une pseudo artiste martiale au charisme inexistant, une emo rebelle au passé trouble et une mèche de cheveu devant les yeux et un concierge handicapé tirant la jambe (très imprégné de Shaolin Soccer) sorte de versant moral de toute cette mascarade. Bref, il commence l'entrainement, tape des gens sans raison, mais sans tuer car ce n'est pas un monstre, regarde les autres se mettre sur la gueule le tout avec des chorégraphies abominablement filmées ( ce qui m'embête car c'est le français Brahim Achakabbe qui s'en occupe et elles semblent intéressantes) et des dialogues affreux. Bon, pour la suite on fait court. Il devient tueur à gages, il en pince pour la émo (et elle aussi) mais préfère se taper la gentille voisine louche à 400km, tombe nez à nez avec un ancien de l'armée du Ministre qui lui explique ce que tout le monde a compris à la 10ème minute du film : le ministre est un enfoiré, le fait tuer par la émo, part à la recherche de sa copine disparue entre temps, apprends enfin qui il est grâce à son père, apprends que sa copine est une enfoirée mais elle meurt d'un long baiser avec son père (Euh...). Deux hommes de main de tapent contre lui pendant que la émo mets HS ses deux copines en 1s. à chaque fois. Et le tout se termine sur Hishima sur la plus haute tour de Tekken attendant l'arrivée de son fils. FIN
Okaayyyy...
Bon, je ne sais pas vraiment quoi dire en définitive... Ce film est mauvais, mais clairement mauvais !
Déjà, le rapport avec Tekken le jeu est inexistant si ce n'est deux/trois noms balancés par ci par là, de plus il reprend juste l'univers de Tekken le film et fout une histoire absolument inutile au milieu. au pire ça aurait pu durer 30 min dans un film d'1h30... Ensuite, il ne respecte rien, ni ces personnages, ni la logique, ni la gravité et surtout pas le spectateur... Kaos fait joujou avec sa caméra, ralentit toutes les 5 minutes, nous cale ces flashbacks insupportables toutes les 2 minutes et brise un rythme inexistant, ce qui est fort en soi. Certains détails m'ont clairement gonflés : caler la tradition infantile de sélection naturelle de Sparte, parce qu'on a sans doute bien aimé 300, alors que la famille est japonaise avec une histoire guerrière millénaire, c'est vraiment de la paresse scénaristique insupportable.
Donc si vous aimez un tant soit peu le jeu vidéo, passez votre chemin, ce film n'a aucun intérêt. Si ce n'est pas le cas, ne prenez même pas la peine de vous y intéresser, car le titre est sans doute le seul attrait possible du film...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 643 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de KitSilencer Tekken 2