Lundi, c'est ravioli grillé

Avis sur Tel père, tel fils

Avatar sonicdream
Critique publiée par le

Passionnante, cette vision de l'échange de deux enfants à la maternité, cette fois-ci au travers du prisme de la société japonaise.
Passionnante, mais pas toujours forcément captivante.
Si le talent du scénariste /réalisateur consiste principalement à apporter beaucoup de subtilité, de recul et de tendresse à une situation qu'il avait pourtant à la base plombée des clichés les plus alarmants ( situation sociale bien distincte des deux familles Groseille/Le Quesnoy, un père battant arriviste et dur contre un père procrastinateur et rigolo, et ainsi de suite), son film souffre tout de même de lenteurs, de redondances ou d'hésitations dans le propos, qui, si elles reflètent bien les errances et les tourments dans lesquels sont plongés les personnages, procurent un faux rythme qui peut parfois devenir ennuyeux ou pesant.
Comme pour le propos, la forme du film effectue également un mouvement de yoyo entre des moments fort subtils et inattendus, et d'autres complètement clichés (les travellings en voiture, les lumières dans les tunnels routiers, les décors archi identifiés, par exemple).
A noter une bande son étonnamment peu soignée, un son direct très bruyant, avec tous les froissements de vêtements ou bruits parasites très présents, et, tiens, puisqu'on parlait de clichés, une utilisation abusive de morceaux de piano solo qu'on ne croyait plus possible à notre époque!
Il faudrait faire un jour le décompte des films (asiatiques ou pas d'ailleurs) qui nous infligent le premier mouvement des Variations Goldberg de Bach, avec la sous catégorie majoritaire de ceux qui utilisent la version de Glenn Gould 1982!!! Ici, on y a bien droit 3 ou 4 fois pendant le film, est-ce vraiment raisonnable?

Ce beau film méritait sans doute un peu mieux pour être un vrai grand film, mais il tient déjà beaucoup de ses promesses,en ayant surtout l'élégance de ne pas appuyer lourdement d'un côté ni d l'autre, et d'éviter de trancher dans ce débat si compliqué, et c'est pas si mal!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 37 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de sonicdream Tel père, tel fils