Quand le spectacle prime sur la réalité

Avis sur The Aeronauts

Avatar Paul Napoli
Critique publiée par le

Le scenario s'inspire assez librement d'un fait réel.
En 1862, le scientifique anglais James Glaisher (Eddie Redmayne à l'écran) et son pilote de montgolfière, Henry Coxwell, battent un record d'altitude a +9.000 mètres. Le précédent record de 7.000 mètres en 1804 était détenu par des ... français.

Comme trop souvent, le spectacle prime sur :

1. la réalité historique
On transforme le pilote en femme pour satisfaire les féministes et les romantiques. On utilise un acteur hindou pour interpréter un personnage anglais. Cette femme plutôt jolie va s’avérer très athlétique et elle n'a pas besoin d'autant d’oxygène que l'homme.

2. la réalité physiologique

A haute altitude, James s'évanouit par manque d’oxygène mais son pilote (super-woman) arrive a se servir de ses bras pour se hisser en haut du ballon et en prime avec qq acrobaties. Dans la réalité, le pilote ne pouvait plus bouger ses bras et a ouvert la trappe pour faire descendre la montgolfière par une corde en tirant avec ... ses dents. Oui certes c'est moins spectaculaire.

3. la vraisemblance psychologique
Notre scientifique anglais James Glaisher (1809-1903), astronome et météorologiste, devient un illuminé prêt a sacrifier sa vie pour la science. lol
Heureusement que la femme est la pour le raisonner. ouf !

4. la réalité physique
Je vous laisse la surprise de le découvrir. ;)

Alors malgré ces défauts qui peuvent faire sourire ou agacer, on est pris dans l'action avec des images superbes dans les nuages. Les costumes sont magnifiques mais un peu trop neuf d'aspect.

A voir impérativement sur Grand écran.
Disponible sur Bittorent. Vu en VO.

A noter que le pilote publiera en 1887, My Life and Balloon Experiences

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2728 fois
7 apprécient · 3 n'apprécient pas

Paul Napoli a ajouté ce film à 1 liste The Aeronauts

Autres actions de Paul Napoli The Aeronauts