Un oiseau bleu, un miroir, et beaucoup d'ennui...

Avis sur The Assassin

Avatar SpiralPad
Critique publiée par le

"C'était pas tout clair", "Je me suis endormie", ou encore "Je crois pas avoir tout saisi"... Quelques-unes des bribes lâchées par mes compagnons de séance à la sortie de "The Assassin".
Force est de constater que le film divisera sans doute...

Pour ma part, j'avais rapidement vu la bande-annonce et pensais voir un film dans la veine de l'excellent "Secret des poignards volants". Naïf que j'étais. Ceci n'est pas un film de wu xia pian (pour reprendre le terme consacré), ne vous attendez donc pas à un festival d'action éthérée ou quoi que ce soit du style. Mais c'est assurément un objet cinématographique qui mise tout sur l'esthétisme et sur l'atmosphère.

Et ça se ressent dans la sublime photographie et mise en scène (récompensée à Cannes si je ne me trompe pas). Chaque plan transpire la réflexion du cadrage et la beauté, certains sont même à couper le souffle : je pense en particulier à la scène entre la nonne et sa disciple, sur une crête peu à peu recouverte de brouillard. Alors oui, j'ai failli me ruer sur le site internet d'Air China en rentrant chez moi et partir explorer l'Empire du milieu.

Mais cela ne fait pas un film. Et c'est là que le bât blesse. Je n'ai rien trouvé d'autre qui venait appuyer cette superbe esthétique. Les scènes sont décousues (c'est rare que je me demande autant "Mais à quoi servait la scène précédente par rapport à l'avancement du film ?!"), l'intrigue somme toute nébuleuse, et il est facile de se perdre en route, de s'ennuyer et/ou de totalement décrocher (petite dédicace aux nombreuses personnes ayant quitté la séance avant la fin).
Quant à l'interprétation... Peut-être est-ce dû à la fameuse (?) impassibilité asiatique, mais je n'ai absolument rien ressenti comme émotion à travers le jeu des acteurs. Et si c'est un choix délibéré de mise en scène, je m'interroge sur les raisons de ce dernier. L'actrice tenant le rôle-titre m'a fait penser à une Chuck Norris de l'Est : imperturbable dans ses expressions et sa destinée, traversant le film tel un bloc monolithique sur lequel tout le monde vient se briser... Troublant.

Donc pour conclure, un petit 4/10 pour ma part. Deux points pour les paysages, un point pour les biquettes car c'est mignon les biquettes, et un point pour la musique de générique de fin qui m'a rappelé un fest-noz.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2086 fois
33 apprécient · 6 n'apprécient pas

SpiralPad a ajouté ce film à 1 liste The Assassin

Autres actions de SpiralPad The Assassin