Affiche The Barber, l'homme qui n'était pas là

Critiques de The Barber, l'homme qui n'était pas là

Film de et (2001)

Dry Hard

Après les franches comédies que furent The Big Lebowski et O’Brother, The Barber effectue un virage acéré vers un genre, le film noir, qui avait jusqu’alors été abordé de façon détournée. Ses traces irriguent une bonne partie de l’œuvre des frères Coen dès Blood Simple,... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

29 1
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Les frères Coen et les films noirs, une longue histoire d’amour.

Ed Crane (Billy Bob Thornton, peu vu par ailleurs, mais comme s’il était fait pour ce rôle) est coiffeur dans une bourgade californienne où tout semble plus ou moins figé. Il a la cinquantaine, les traits déjà marqués, il est marié avec Doris (Frances MacDormand) parce que c’est elle qui le lui a proposé. Ils n’ont pas d’enfant et cohabitent surtout par... Lire l'avis à propos de The Barber, l'homme qui n'était pas là

44 16
Avatar Electron
9
Electron ·

Barbier, un grand film s'il vous plait !

Je n'ai jamais pris le temps d'écrire une critique sur l'un des films des Frères Coen, c'est la constatation que j'ai faite une fois le générique de fin lancé. C'est pourtant le 14ème que je vois et je suis un vrai client de leur style unique. Je pourrai vous réciter les répliques cultes du mythique The Dude, je considère Fargo, Miller's Crossing ou Barton Fink comme de véritables petites perles.... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

47 1
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

Voyage en litanie

Faut se méfier de l'eau qui dort, vois-tu, car ça ressemble parfois à s'y méprendre aux contours d'un marécage boueux qui cacherait dans ses méandres troublés, dans l'ombre tamisée de son sein, un prédateur préhistorique aux dents acérées, qui attend le déclic, tapi dans la pénombre, transparent, pour te sauter à la jugulaire et se repaître de ton sang. Le regard hagard du loser... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

64 9
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Existentialisme et coiffure

Il est des hommes et des femmes qui font, à un tournant important, un mauvais choix, et qui en pâtissent ensuite le reste de leur vie. Le cinéma des frères Coen en est rempli et The Barber, dont le titre original se traduirait par L'Homme qui n'était pas là, n'y fait pas exception. En effet, ce titre met parfaitement en exergue la caractéristique principale... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

41 14
Avatar ukhbar
8
ukhbar ·

L'Etranger

The Barber est un scénario original des frères Coen. Et de la plus paradoxale (et la plus remarquable) des façons, il vient conforter mon point de vue, sans doute contestable, sur l'adaptation des oeuvres écrites au cinéma.Un roman, un grand roman surtout, une oeuvre reconnue, n'a pas à être adapté (et pourquoi pas réécrit, pour être adapté à tout public ... ?) Il se suffit à... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

39 12
Avatar pphf
10
pphf ·

Critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là par Truman-

Les frères Coen se mettent au polar noir avec "The Barber" offrant une vision sympathique d'un enchainement de situations de plus en plus inattendu sur fond de meurtres, d'argent, de coupe de cheveux et de mensonges dans les 1945 . Tout ceci offre un scénario habillement écrit comme on peut en avoir l'habitude avec les Coen . Bien écrit, intelligent et subtil, le scénario est vraiment parfait... Lire l'avis à propos de The Barber, l'homme qui n'était pas là

28 7
Avatar Truman-
7
Truman- ·

L'Homme qui venait d'ailleurs.

Je l’avoue, si j’ai regardé ce film, c’est avant tout pour voir Billy Bob Thornton dans un rôle principal...Même si je savais d’avance qu’une oeuvre des frères Coen ne pouvait pas être mauvaise en soi (je n’ai jamais été déçue par eux jusqu’à ce jour). BB. (pour les intimes), alias Ed, campe ici un personnage assez emblématique dans l’univers des frères Coen. C’est l’histoire d’un homme simple,... Lire l'avis à propos de The Barber, l'homme qui n'était pas là

12
Avatar elfemere
8
elfemere ·

J'ai trouvé Luc !

(critique qui serait bon de réécrire) Aujourd’hui mardi 23 avril 2013, je me décide d’aller vendre des éléments de ma DVD-thèque, dont je tairais le nom par honte, j’eus la surprise de tomber sur le dvd de The Barber. Hum, vite j’allume mon téléphone et je dirige directement sur Sens Critique. Ahh je l’avais déjà dans ma liste d’envie, bon, plus de 7 de moyenne je me décide à me laisser tenter.... Lire l'avis à propos de The Barber, l'homme qui n'était pas là

26 8
Avatar Confucius
7
Confucius ·

Sous le parrainage de Welles et Beckett

Ce fut une belle surprise en 2001 que de voir les frères Coen délaisser le confort du clin d’œil et de la chronique formaliste, pour s'aventurer dans le désert du sens, et saisir la médiocrité américaine grâce à cette plongée en apnée dans un désespoir absurde et vaguement hébété. En sondant le gouffre existentiel et métaphysique d'un personnage qui semble s'être absenté du... Lire la critique de The Barber, l'homme qui n'était pas là

7 1
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·