Avis sur

The Call par Tatiana Rosette

Avatar Tatiana Rosette
Critique publiée par le

Avoir adopté le point de vue des opérateurs du 911 est la vraie originalité de ce thriller, dont la trame et les thèmes sont sinon plutôt classiques. En revanche l'angoisse et le rythme fonctionnent très bien... j'en connais qui vont mal dormir cette nuit.

J'ai vu pas mal de critiques écrire que la fin de ce film est "clichée" ou "prévisible". Dans une certaine mesure, oui : le personnage principal part tout seul chercher la victime (pendant que tu t'égosilles devant ton écran en le suppliant d'appeler des renforts) et bien sûr tout le monde s'en sort miraculeusement.

Mais personnellement, voici la fin clichée à laquelle je m'attendais :
(1) Les deux femmes réussissent partiellement à se délivrer, mais pas à s'enfuir. C'est l'ex-petit copain policier qui sauve tout le monde en débarquant à la dernière seconde (parce qu'un infime détail dans la conversation avec l'héroïne lui a soudainement fait comprendre qu'elle y était allée toute seule, malgré ses conseils avisés).
(2) La jeune victime souhaite brièvement se venger de son tortionnaire, mais l'héroïne réussit à la raisonner (tu vaux mieux que ça, tu devras vivre avec ce poids toute ta vie, ça attristerait beaucoup ta maman, etc.)
(3) Le méchant se suicide ou est capturé par la police, au choix.
(4) Plan sur la jeune victime qui sanglote dans les bras de sa mère en lui demandant pardon pour tout.
(5) Plan sur l'ex-petit copain policier qui place tendrement une couverture sur les épaules de l'héroïne, toute tremblotante après le choc de cette rude journée. On comprend à leurs regards attendris que cette épreuve les a rapprochés, et va (contre toute attente !) probablement relancer leur couple.
(6) Épilogue : la chef du service regarde fièrement l'héroïne qui, enfin réconciliée avec elle-même et sa profession, reprend avec entrain son poste d'opératrice. All is well.

Voilà, pour moi ÇA c'est le gros cliché du happy end dans un film d'action ou de suspense, particulièrement avec des femmes dans les rôles principaux. Personnellement j'ai passé toute la scène de fin à me demander quand est-ce qu'un mec allait enfin arriver pour les sauver ; je n'avais pas pensé une seconde qu'elles s'en sortiraient toutes seules jusqu'au bout... c'est dire comme les films m'ont conditionnée. (N'hésitez surtout pas si vous avez des suggestions de films qui vont à l'encontre de ces clichés...)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 172 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Tatiana Rosette The Call