Avis sur

The Chaser par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Il n'y a pas les gentils d'un côté et les méchants de l'autre dans The Chaser. Plus exactement, il y a le méchant très méchant, ce n'est rien de le dire, inspiré apparemment d'un tueur en série du coin. Et les gentils...comment dire ? Joong-Ho est un proxénète, ancien policier, qui s'inquiète au bout d'un moment de voir ses filles disparaître avec ses millions. Il part donc à leur recherche mais ce qui l'intéresse n'est pas tellement leur sort mais le sort de son argent. Il s'adoucira au contact de la petite fille de l'une d'entre elles mais il restera ambigu jusqu'à la fin.

Ce n'est pas le seul à être carrément à l'ouest. La flicaille locale en tient une couche. Moi qui pensais que c'était la spécialité de notre Besson national. Faux. Celle de Corée est pas mal dans son genre question inefficacité. Et la justice, je n'en parle pas. Je me demande comment ce procureur arrive à bien dormir la nuit. A sa place, je ne me sentirai pas très bien en me regardant dans la glace.

Na Hong-jin se situe dans la lignée des polars de Park Chan-Wook qu'on a tous découvert avec Sympathy for Mister Vengance et Old Boy suite à la folie Kill Bill au début des années 2000. Intensité de l'interprétation. Rues battues par la pluie. Violence excessive. Sadisme des situations. The Chaser n'est vraiment pas à mettre entre tous les mains. On est même à la limite du film d'horreur parfois tant le suspens est insoutenable. Une pointe de comique absurde pour saupoudrer le tout et on a là un concentré de ce que l'être humain peut proposer de pire sans réelle justification. A l'opposé, je prédis à ce jeune réalisateur un avenir nettement plus radieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Incertitudes The Chaser