Folie asiatique

Avis sur The Chaser

Avatar Tom_Ab
Critique publiée par le

Le film est surprenant. Il représente le cinéma coréen, encore assez peu connu tout en proposant ici un sujet universel et immédiatement accessible pour le spectateur occidental.

Il s'agit d'un thriller psychologique à l'histoire assez classique. Un psychopathe dont la mine triste ne présume de rien assassine des prostituées à coup de marteau. Un ex-flic, devenu proxénète, se met à la recherche de ses filles disparues. Pourtant, rapidement, le coupable est confondu, dans la première demi-heure. La frustration est donc entière car les preuves manquent et on ne peut le retenir plus longtemps. Le film, plutôt que de s'attarder sur les mystères des crimes et du tueur cherche donc des preuves pour enfermer un fou qui, au fur et à mesure du temps, devient de plus en plus effrayant, à mesure que sa liberté se rapproche. L'ex-flic, qui l'a interpellé suite à un simple carambolage, va donc chercher toutes les preuves possibles, en vain.

Le film s'attarde ainsi sur cette Séoul sale, pluvieuse et nocturne, milieux interlopes de la prostitution, milieu dépressif de la police, petites ruelles étroites. On y rencontre la petite fille d'une des prostituées, qui devient alors l'acolyte du proxénète. On assiste à de nombreuses courses poursuites, à pied, ou en voiture, à des scènes d'humour aussi, typiques du cinéma asiatique, entre un subordonné et son patron, une parole leste et grossière des protagonistes, qui boivent et qui fument avec excès. Et c'est cette partie du film qui est la mieux réussi, car fascinante et Séoul semble, comme toutes les villes immenses, tentaculaire et effrayante.

Le film est également cynique : à l'instar de son meurtrier, amoral, le film ne cesse de jouer avec le spectateur : on croit que l'espoir revient et en fait, par un hasard de circonstance odieux, tout s'assombrit de nouveau. Il égratigne, n'épargne personne : lorsque la petite fille comprend que sa mère a été tué et qu'elle pleure, dans la voiture, sans qu'on puisse l'entendre, le spectateur est révolté. On veut confondre l'assassin, mais c'est toujours aussi impossible. Finalement, ce sera le cas, mais par le plus pur hasard, comme si l'intelligence et la ruse, dans ce bas monde, ne fonctionnaient jamais présent.

Ce film représente la folie, folie d'un meurtrier effrayant et pourtant si inoffensif d'apparences, folies de ces poursuivants, qui s'affrontent, le frappent, sans réflexion, folie de cette ville qui regorge de mystères et de ruelles interlopes, folie du temps qui court, et qui à chaque minute rapproche le tueur de la fin de sa garde à vue, tandis qu'il est toujours aussi impossible de le confondre, folie du hasard, des circonstances joyeuses et malheureuses, des espoirs qui renaissent et s'évanouissent aussitôt, comme si tout cela ne dépendait pas de nous.

Un film intelligent, qui ne cesse de surprendre, qui offre à la fois une vision très contemporaine et très asiatique du genre, tenant essentiellement par sa capacité à jouer et à réinventer les codes du thriller, par son humour et son cynisme grinçant et par son ambiance glauque et terrifiante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 380 fois
1 apprécie

Tom_Ab a ajouté ce film à 1 liste The Chaser

Autres actions de Tom_Ab The Chaser