Affiche The Dark Horse

Critiques de The Dark Horse

Film de (1932)

Critique de The Dark Horse par Ygor Parizel

Comédie de 1932 mais qui s'avère être encore fort actuelle. Le film est assez simple, il montre le cirque politique et des élections aux États-Unis, comment faire élire un idiot à un poste de gouverneur ? La mise en scène est très plan-plan, les situations légèrement prévisibles mais pas déplaisantes, les comédiens par contre apportent quelque chose pourtant sans vedette mais une future... Lire la critique de The Dark Horse

Avatar Ygor Parizel
7
Ygor Parizel ·

Critique de The Dark Horse par Selenie

Bette Davis, elle, n'est pas encore le monstre sacré mais elle débute tout juste son ascension avec 25 films en 4 ans qui vont asseoir sa popularité et son succès. Si Alfred E. Green est un bon technicien et un bon faiseur il lui manque le génie de Capra et Lubitsh d'où un petit manque de rythme et une mise en... Lire l'avis à propos de The Dark Horse

Avatar Selenie
7
Selenie ·

Film d'anticipation malgré lui

Revoir "The dark horse" presque un siècle après son tournage nous fait soudain réaliser que ce film supposé n'être qu'une bouffonnerie comique à l'époque, s'avère avoir été un film d'anticipation de la politique américaine. Comment ne pas faire le rapprochement entre ce gouverneur incompétent manipulé depuis les coulisses de son parti et l'élection de George W. Bush 70 ans plus tard. Lorsque... Lire la critique de The Dark Horse

Avatar Jean-François Sturm
7
Jean-François Sturm ·

Un pèquenot quelconque

Vous savez quoi - "The Dark Horse" d'Alfred E. Green - un film inèdit au « Cinèma de minuit » . il paraîtrait même que Bette Davis sera là! Après "The Doorway to Hell" et "Under 18" d'Archie Mayo, voici le troisième film du cycle consacrè au style de la Warner Bros, une comèdie sympathique qui se plaît dans la tradition propre aux Studios à s'attacher à la vie de l'Amèrique pour dècrire avec... Lire la critique de The Dark Horse

Avatar ratso-rizzo
6
ratso-rizzo ·

Le candidat surprise

Alfred E. Green (1889-1960), réalisateur américain de plus d'une centaine de films, est connu pour avoir dirigé Mary Pickford dans Le Petit lord Fauntleroy (1921), Bette Davis dans L'intruse (1935) et Groucho Marx dans Copacabana.(1947). Dans The Dark Horse, il parodie l'élection d'un gouverneur américain choisi au hasard afin d'écourter un congés qui n'en finit plus car les progressistes... Lire l'avis à propos de The Dark Horse

1 2
Avatar Noelle Septier
7
Noelle Septier ·

Critique de The Dark Horse par denizor

Une manoeuvre politique aboutit à faire d'un politicien stupide le candidat au poste de gouverneur. Et un communicant diablement intelligent va réussir à le faire élire en utilisant tous les subterfuges. Nous sommes en 1932 (et pas aujourd'hui) dans un film pré-code qui permet encore beaucoup de chose (et notamment une blague sur le Ku Klux Klan) et on jubile ! Lire l'avis à propos de The Dark Horse

1 2
Avatar denizor
7
denizor ·