La flamme s'élève !

Avis sur The Dark Knight Rises

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

4 ans après le chef d'oeuvre qu'a été THE DARK KNIGHT, Christopher Nolan conclu la trilogie du chevalier noir en 2012 avec THE DARK KNIGHT RISES.
Huit ans ont passé depuis que Batman a disparu, passant du statut de héros à celui de fugitif. Prenant la responsabilité de la mort d'Harvey Dent, le « Chevalier Noir » a tout sacrifié pour le mieux. Pendant un certain temps, le mensonge a l'effet escompté : la criminalité de Gotham City est presque éliminée par le commissaire James Gordon avec l'unité anticrime de Harvey Dent. Mais l'arrivée à Gotham de Bane, un terroriste masqué, chamboule l'ordre établi et pousse Bruce à sortir de l'exil qu'il s'est imposé.
Cet opus est vraiment génial, et c'est une superbe conclusion à cette trilogie. Alors certes, il n'est pas aussi parfait que le précédent opus, mais c'est tout de même un superbe film de super héros. L'histoire du film est excellente, se déroulant dans un Gotham où la criminalité a été démembré après la fin de THE DARK KNIGHT et avec Bruce Wayne qui reste enfermé sur lui même vu que après la mort de Rachel, il n'y ne trouve plus de raison de vivre. L'intrigue du film est excellent, même si l'histoire a été réécrite car à la base, le film devait se centrer sur le procès du Joker, mais qui a été abandonné vu la mort de l'acteur. Et j’évacue un défaut du scénario : c'est que le film a tendance à aller un peu vite, surtout dans sa première partie, même si ça n’empêche pas film d’être prenant. Les enjeux du film sont vraiment excellents, surtout en ce qui concerne toute la deuxième partie du film avec Gotham isolé, devenu instable par la révolution de Bane et surtout avec une bombe qui menace de détruire tout la ville. Un des thématiques principales du film est assez bien traité et c'est ce qui lance un peu la grande menace pour les protagonistes : le mensonge, où vivre dans le mensonge pour ne pas déshonorer Dent a provoqué l'ascension du mal, et ce thème est parfaitement traité durant la scène du discours de Bane quand il lit le discours de Gordon et qui finit par prouver que Gotham n'est qu'une ville corrompue. Maintenant, parlons des personnages. Bruce Wayne/Batman est excellent dans ce film. C'est le héros qui doit apprendre à se relever pour donner à Gotham un vrai héros. Et ce n'est qu'à la fin où il devient le vrai héros en combattant pour la première fois le jour et en sauvant Gotham en se sacrifiant, là où son premier retour a provoqué plus de merde au point de pousser à Alfred qui finit par le laisser tout seul. Et on traite avec lui une excellente thématique : la douleur, où il finit par être écrasé par Bane, aussi bien physiquement que psychologiquement (par une superbe intrigue où il est emprisonné dans une prison sous terre et qui souffre de voir à la télé sa ville souffrir). Et il y a aussi sa relation avec Miranda Tate, qu'il croit être sa nouvelle raison de vivre, une sorte de réincarnation de Rachel, à tort. Et Christian Bale reste excellent. Avant de s'attaquer au plus gros morceaux, revenons sur les autres personnages. Catwoman est juste superbe dans ce film, à la fois séduisante, imprévisible et hyper forte au combat. Le personnage a un charme rien que sa façon de bouger. Et Anne Hathaway fait partie des meilleures interprètes du personnage avec Michelle Pfeiffer, et arrive a redonner un bon souffle au personnage au cinéma après la version désastreuse de Halle Berry. Les nouveaux persos sont très bons, dont le flic Blake, qui finit par être la relève de Batman à la fin. Et les habitués restent excellent, dont Lucius Fox, Gordon et Alfred (moins présent, mais bien exploité émotionnellement). Maintenant passons au plus gros morceau : le(s) méchant. Bane est juste génial et fait partis des meilleurs antagonistes d'un film DC Comics. C'est un méchant charismatique, imposant (de par sa voix), menaçant et représentant d'une véritable force de la nature et d'une grande révolution. Le personnage est excellemment traité, et est l'opposé de Batman, dans le sens où tout les deux ont été excommuniés par Ra's Al Ghul, et que Bane décide de continuer dans le mauvais coté en accomplissant son oeuvre de détruire Gotham (le fait qu'il veut détruire Gotham alors qu'il n'y a plus de criminalité va dans le sens qu'il doit faire renaître le "peuple" pour renverser les riches qui profitaient d'eux, où dans le sens que la ligue des ombres ne sont des que psychopathes qui ne pensent qu'à détruire, d'où la réplique de Batman "tu as été excommunié, par une bande de psychopathes"). Le personnage est aussi génial de par sa force brute et son charisme avec de superbes dialogues. Et c'est un grand adversaire de taille pour Batman, avec notamment la superbe confrontation intense dans le sous sol où Bane finit par anéantir physiquement Batman. Et le personnage est une force de la nature au point que au bout de quelques secondes, il finit par provoquer l'anarchie dans Gotham que le Joker rêvait. Et il a un super développement que je vais parler un peu plus tard. Et Tom Hardy est génial dans le rôle et figure parmi ses rôles les plus cultes avec Mad Max. Maintenant, parlons de Talia As Ghul. Ce personnage est excellent, en exploitant le coté femme obsédée par la vengeance et a accomplir l'honneur de son père (et on montrant que c'est elle la vraie méchante, et que Bane n'est que son second, on peut faire un parallèle avec la première trilogie Star Wars, avec le méchant avec un masque qui n'est que le second d'au autre mal). Et l'histoire du flashback sur la vie de Talia qui a pu s'échapper et de Bane qui était son protecteur dans la prison est génial. Le personnage n'est pas si mémorable durant une bonne partie, mais il prend tout son ampleur dans le climax quand elle révèle qui elle est. Cette scène apporte une très bonne conclusion à ces deux méchants que sont Talia et Bane. Et Marion Cottilard qui rempile une deuxième fois après INCEPTION est très bonne dans le rôle. Bon c'est vrai que la mort de Bane est expédiée et je ne parle pas de la mort de Cottilard qui a provoqué fureur sur internet, mais ces morts sont malgré tout compensés de par ce qui précède, dont la scène de la révélation et les derniers phrases de Talia.
Niveau émotion, le film est très réussis, surtout dans sa toute dernière partie, que ce soit l'épilogue où la façon subtil de Batman de montrer sa vraie identité à Gordon : "un héros peut être en chacun de nous en faisant quelque chose de simple, et rassurante que mettre un manteau au dos d'un garçon, et on lui faisant comprendre que le monde ne s'est pas écroulé", même si la scène avec la révélation de l'autopilote est un peu de trop. Niveau action, le film est vraiment dantesque, surtout la bataille finale que ce soit la dernière confrontation entre Batman et Bane en pleine guerre et l'attaque de convoi de la bombe avec la "bat". Les autres scènes d'actions sont excellentes, dont la scènes d'ouverture avec l'avion où la grosse course poursuite contre tout la police. La réalisation de Christopher Nolan reste excellente, surtout avec le très bon changement de format quand on change de dimension dans les scènes. Le casting en général reste excellent, avec des second rôles assez sympathiques qui sont des acteurs de série télé, comme Wade Williams (Bellick dans PRISON BREAK) qui apparaît quelques secondes, au même titre que William Fichner au début de THE DARK KNIGHT. Et la musique de Hans Zimmer reste dantesque, avec un nouveau thème épique qu'est celui de Bane, qui est magistralement repris dans la scène de l'évasion de la prison avec le chœur des prisonniers.
THE DARK KNIGHT RISES est une superbe conclusion et qui fait figurer the dark Knight comme l'une des meilleures trilogies de cinéma et de super héros, digne de la trilogie SPIDERMAN de Sam Raimi. Grand merci à Nolan.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
1 apprécie

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 30 listes The Dark Knight Rises

Autres actions de Aurélien Boucher The Dark Knight Rises