A mourir de rire !

Avis sur The Dead Don't Die

Avatar EdgarHugon_de_Viller
Critique publiée par le (modifiée le )

3 ans après Paterson, Jim Jarmusch revient au festival de Cannes avec son nouveau film: The Dead don’t Die. En ouverture de Cannes, ce film de zombie annonce les prémices d’une 72 ème édition du festival complètement délirante avec de sérieux concurrents en liste ( Tarantino, Bong Joon Ho, Pedro Almodovar, Xavier Dolan et j’en passe) qui proposent chacun des propositions très attirantes. C’est avec un casting hors du commun des mortels que Jim Jarmusch vient mettre en scène son film de morts vivants (Bill murray, Adam driver, Tilda Swinton , Danny Glover et même Iggy Pop). On retrouve donc des acteurs adeptes des productions du réalisateur et qui viennent porter ce film très haut dans leur prestation.

Seul problème, le casting (qui comme l’annonçaient les campagnes de Com est à « réveiller les morts »), reste un des seuls points d’accroche du film. En effet, si le film est absurde en lui-même par sa proposition (film de zombie a Cannes tout de même !), l’intérêt du film se perd parfois dans un contexte qui se veut excessivement délirant par moments.

Néanmoins que les acteurs sont bons ! Que les acteurs sont drôles et totalement barrés ! On a jamais vu Tilda Swinton aussi déjantée et hilarante. Adam Driver vole chaque scène de sa présence par sa posture, sa manière de s’exprimer et sa gestuelle. Ses mots sont toujours bien placés et ses dialogues avec Bill Murray sont toujours très drôles. Par son attitude désabusée et toujours insensible à ce qui est en train de se passer, le personnage d'Adam Driver nous fait rire autant qu'il nous retient au film.

L’athmosphère apocalypse zombie n’est pas le sujet principal du film, c’est juste une trame scénaristique qui amène les acteurs à se retrouver. Le vrai sujet c’est les acteurs, orchestrés par un Jim Jarmusch qui vient jusqu’à s’autociter par des références à ses anciennes productions ou par la voix de Ronnie (Adam Driver) qui en vient même à parler du script du film.

D’autre part, la réalisation comme la photographie du film est magnifique et très pertinente. Le film démarre en introduisant ses personnages filmés de manière portraitiste de façon à expliciter les rôles confiés à chacun dans la ville comme dans l’histoire. Puis quand les zombies commencent à envahir la ville, le réalisateur propose des ralentis ultra inspirés avec des arrêts sur image au moment où la caméra est en mouvement, ce qui apporte une vraie plus-value visuelle.

Cependant, certains aspects du scénario sont mal traités ou inexpliqués. En effet, pourquoi développer une histoire sur un orphelinat en parallèle de la trame principale pour ne rien en retirer ? De plus, le personnage du vieil ermite reste assez flou à mes yeux et aurait mérité je pense, des scènes plus explicatives ou plus claires. Enfin, question aux enjeux minimes par rapport à l'histoire mais qui a le mérite d'être posée, pourquoi les morts vivants qui sortent du sol sont-ils en jean et non pas en costard comme est censée l'être toute personne enterrée ? C'est dommage, Iggy Pop zombie aurait pu être encore plus marrant avec une jolie cravate…

Aussi, en retirons-nous un film surprenant qui je pense, en a fait sourire plus d’un à Cannes mais qui, c’est certain, va diviser car il reste très fermé par son côté absurde et en continuité avec la filmographie de Jim Jarmusch. A voir pour passer un bon moment !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 783 fois
5 apprécient

Autres actions de EdgarHugon_de_Viller The Dead Don't Die