The Dead Don't Die : Le problème de l'humour dérisoire.

Avis sur The Dead Don't Die

Avatar Teslax
Critique publiée par le

Le Festival de Cannes s’ouvre cette année avec le nouveau film de J. Jarmusch, «The Dead Don’t Die» qui est comme son nom le laisse présager un film de zombie. Mais ce film attise la curiosité de part son immense casting qui nous montre l’ambition insufflé dans le projet. Le film raconte donc une évidente invasion de zombie qui va consumer petit à petit la population de Centerville tout au long du récit, alors nous suivrons tout du long des petits groupes de survivants qui tenteront tant bien que mal de contenir la menace. Alors avec un tel enthousiasme, que pouvons nous retenir de ce film ?

«The Dead Don’t Die» est une œuvre spéciale, c’est un film qui tient réellement à se moquer des codes habituels des films de zombies et plus particulièrement les films d’épouvantes en général. Parfois cela fonctionne, parfois pas du tout. Nous avons donc un film qui se veut drôle de part le ton qu’il utilise tout au long du récit, nous avons un ensemble de personnage un peu mou qui font des blagues sans le vouloir. Cela marche vraiment bien avec le trio B. Murray, A. Driver et C. Sevigny qui est vraiment drôle et fonctionne super bien. Nous avons également une T. Swinton qui a l’air de s’être éclaté avec ce projet tant l’actrice vole la vedette à l’entièreté du casting. Il y avait aussi beaucoup de petites blagues cachés à l’image des addictions des zombies qui se réveillent d’entre les morts. Nous avons également une belle mise en scène qui rend le peu d’action du film vraiment appréciable. J. Jarmusch prouve encore que c’est un homme pétri de talent pour ce qu’il s’agit de la réalisation… Mais malheureusement le film n’arrive pas à garder cette continuité durant l’ensemble de l’œuvre.

En effet, le film est malgré le côté burlesque, très mal géré au niveau du rythme. Nous allons avoir un récit qui peut être très ennuyeux par moment tant le film mais du temps à se mettre en place. Quand le déroulement vient à la partie principale, le film n’arrive pas à décoller nous montrant des scènes qui ne nous intéresse pas du tout à l’image de la scène ou T . Swinton roule en Mini qui est dénué d’intérêt si ce n’est pour faire un placement de produit personnel. Mais la où le film va totalement se perdre, c’est vers la fin du film. En effet, la fin du film va être un enchainement de décision étrange comme si le réalisateur abandonnait complètement le projet et donc la finalité de ce que l’œuvre devait nous montrer. On arrive alors à un moment tout simplement nanardesque où le personnage de T. Swinton va se faire attraper par des soucoupes volantes pour ‘’rentrer chez elle’’ ce qui laisse le spectateur dans l’incompréhension la plus totale. Même si c’était surement voulus par le réalisateur au final, c’est complètement hors-sujet et nous amène qu’à nous questionner sur pourquoi on a regarder ce film.

Malgré un tas de bonnes idées, «The Dead Don’t Die» n’arrive pas du tout à rendre son récit cohérent et nous amène inconsciemment à nous interroger sur pourquoi J. Jarmusch à dans le fond, penser à réaliser ce projet. Car même bien réalisé, ce film n’apporte rien, ne va nul part, et nous fait certes passer un moment drôle, mais sans aucun sens précis. En espérant bien sur revoir un castin pareil pour un projet plus intéressant !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 50 fois
2 apprécient

Autres actions de Teslax The Dead Don't Die