Descente en rappel des codes

Avis sur The Descent

Avatar TheDuke
Critique publiée par le

J'avais un bon souvenir de ce film, mais, je l'ai revu récemment et je suis particulièrement déçu. Alors je vois pas mal de notes positives, voir même très bonnes. Sauf que ça me donne plus l'impression d'être une réponse un peu "hype" du au fait que le film use de certains ressorts scénaristiques originaux, mais aussi d'une certaines atmosphère particulière et d'un sujet de film d'horreur pas très commun.

Ok d'abord je dois reconnaitre une série de points assez positifs. Déjà le lieu, en somme une grotte perdue dans les Appalaches. Pas mal franchement l'idée d'un groupe de filles adeptes de sports extrêmes qui partent dans une grotte inconnue, c'est vraiment bien joué. J'en avais gardé des sensations horrifiques, bon c'est facile, j'aime pas les grottes ça me fout les fouettes. Bon ensuite l'utilisation de l'aspect claustrophobie est très réussi, l'étroitesse des lieux, les pierres, l'humidité, le resserrement des passages et tout c'est vraiment très bien exploité. Même le fait de ces plans assez éloignés de l'action par instants, on voit qu'elle se déroule assez loin de nous, et dans un périmètre éclairé restreint, qui augmente cette sensation d'étouffement, d'oppression, le noir et la claustrophobie sont de véritables ingrédients efficaces.

Sans bêtise je pense que le fait de dire que les actrices ont un jeu qui correspond bien au niveau du film je me trompe pas. Pas réellement exceptionnelles elles crient bien. D'ailleurs, sans misogynie, je suis désolé, mais mettre des filles ça change d'accord, le cri est pas le même et ça use de cordes bien grosse sur genre elles crient aigu ou quoi et puis bon y a le facteur intérêt du mâle pour certains. Donc bon un attrait pour certain, c'est un peu sexiste, mais au final ça donne une originalité encore. Il y a d'ailleurs une réelle évolution au sein du groupe et c'est intéressant. La plus débrouillarde se fait piéger bêtement et devient un poids, voir a le plus peur. La plus craintive sera la survivante. Les rôles s'inversent, mais bon c'est du tout au tout dans une certaine mesure, ce n'est pas réellement concret ni complet. On ne va pas au bout du tout. C'est après ces aspects positifs qu'on découvre l'envers du décor.

Alors par quoi commencer... Ben peut être la belle brochette d'abruties. Alors ok claustro, noir, grotte inconnue, bestioles ça fait faire des bêtises, mais bon vous allez pas me dire qu'avoir le même QI qu'une merguez c'est pas se foutre de façon niaise dans une barquette de congélation, si? Bon alors, je vais pas spoiler, enfin pas trop, mais continuer dans une grotte lugubre, pas avoir de plan, pas prévenir qui que ce soit, gueuler à tout va, courir comme un abruti dans toutes les galeries de la grotte pour trouver la sortie. Ben c'est pas comme ça qu'on va abréger les souffrances dues à la récurrence du tirage de ficelles branlantes. J'arrive je vous fous un coup de ciseau dedans pas la peine de me saouler. Ben ouais la connerie c'est bien pour un film d'horreur, on va me dire c'est le but et tout, mais je ne pense pas, il faut juste avoir un peu de réflexion dans l'écriture du scénario. Parce que ok la panique oui ça va, deux minutes, après c'est ridicule au possible. Voir une barquette de chipos surgelées courir dans des conduits c'est drôle, mais quand en plus faut les voir se battre avec des boudins ça se corse.

Parce que oui les méchants. C'est quoi ces trucs??? Gollum, ben ouais, quelle imagination. Alors oui des types qui mangent de la nourriture pourrie à longueur de journée, qui ne voit pas le jour, et arpentent les galeries d'une grotte oubliée ça donne ça, mais bon fallait je sais pas, ajouter quelque chose. Les machins se repèrent au bruit, pas mal, si les filles sont discrètes elles passent, mais évidement elles gueulent et mettent un bail à le comprendre et encore. Du coup ces espèces de boudins courent après ces espèces de chipos écervelées. En fait avant qu'elles rentrent y a des monstres qui les ont lobotomisées, sinon c'est pas possible. Je suis mauvaise langue parce que le principe du film d'horreur repose quand même sur la bêtise des personnages. Après des monstres qui bavent du vomi et frappe à la jugulaire en permanence avec leurs dents, ça perd de la crédibilité quand même. On pourrait s'étendre sur les monstres, mais juste les voir ça suffira. Ils sont quand même un peu effrayant avec l'usage du "je sors du noir comme un taré, je t'attendais juste pour que tu me vois et je me barre", bon ça fait peur mais c'est quand même un peu con.

Ah et pour finir, l'histoire de l'héroïne qui a perdu sa fille et son mari, qui apprend dans la grotte que sa meilleure pote se tapé son mari, en voyant un bijou avec la phrase fétiche de son mari, ben c'est dommage. Ça ajoute du mièvre, du larmoyant, du niais, pour pas grand chose. Si pour que ça finisse avec un coup de piolet dans le mollet, abandonnée à son sort de morceau de viande à Gollum, bof.

Sans ça dans son ensemble le film reste réellement correct. Une originalité qui pousse à le voir, et on sera pas nécessairement déçu, en voyant le niveau des films d'horreur en même temps. Puis bon malgré des points positifs il y a la même utilisation que dans tout ces genres de films, les mêmes rouages horrifiques. Le problème c'est qu'ici tout est en perspective et on remarque ce qui est banal de ce qui est original c'est dommage on va pas jusqu'au bout. Mais tout en restant à un niveau correct.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 336 fois
3 apprécient

Autres actions de TheDuke The Descent