La terre tremble !

Avis sur The Dig

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Comment peut-on tenir près de deux heures avec un biopic racontant les fouilles qui déterreront un des plus fabuleux trésors historiques jamais trouvé ?

Ben, c'est une très bonne question qui a certainement une très bonne réponse, mais si elle existe, ce n'est pas le réalisateur de The Dig, un certain Simon Stone, qui l'a donnée.

Un reproche à la con pour commencer, oui, je sais que c'est con, mais ce genre de détails à la con m'a toujours gêné. Bref, ils ne savent pas dire "bonjour"... pardon "hello" ou "good morning" ou "good afternoon" ou "good evening" dans ce film ? Cela prend une microseconde, ce n'est pas pour la durée du truc, et ça insuffle un chouia de crédibilité aux relations humaines.

Ensuite (rassurez-vous, je vais passer à du plus consistant !), calmos sur la musique. Le silence de temps en temps, c'est bien aussi. Pas la peine de péter les tambours et de risquer de briser les touches du piano pour le plus petit truc. Doucement Stefan Gregory, tu n'es pas Hans Zimmer. Parfois, on n'entend même pas ce que les comédiens disent. Les instants sans musique là-dedans doivent se compter largement sur les doigts d'une main.

Autrement, Ralph Fiennes est très bon, Carey Mulligan est très bonne. On s'attache doucement, mais sûrement, à leurs personnages. La première moitié prend son temps pour bien nous les introduire. Très bien, super.

Pendant ce temps-là, la caméra met bien en valeur des paysages splendides de la campagne anglaise.

Et, paf, la deuxième moitié démarre, apportant avec elle toute une nouvelle cargaison de personnages. Ce qui est logique sur le plan de l'histoire. Là, n'est pas le problème. Mais là où il est, par contre, c'est que déjà on fout complètement Ralph Fiennes sur le côté, comme s'il n'avait été qu'un personnage de troisième zone jusqu'ici. Je pense qu'il y avait de la place pour tout le monde.

Et l'ensemble au lieu de continuer avec la subtilité qu'il avait à peu près jusqu'ici (et si les oreilles n'ont pas dégueulé face à l'overdose musicale !), décide qu'il n'est pas assez intéressant, donc il fout un crash aérien juste pour du spectaculaire et de l'émotion à deux balles, il plaque d'une façon appuyée une histoire d'homosexualité refoulée et dans les toutes dernières minutes, évidemment expédiée, vite fait mal fait, une romance.

Euh, réduire d'environ vingt minutes le truc et se concentrer beaucoup plus sur les fouilles (tout en ne négligeant pas, bien sûr, les sombres nuages de Mars, dangereusement très très près, puisqu'ils vont avoir une incidence sur ces dernières ; une des très rares choses pas trop mal mises en avant dans une bouillie confuse !), sur ce qu'elles apportent aux personnages concrètement et psychologiquement, au lieu de s'éparpiller dans des intrigues secondaires pas franchement utiles et très éculées à force d'avoir été vues et traitées de la même manière des milliers de fois, continuer à maintenir important le rôle de Fiennes et présenter, avec un peu plus de finesse, les nouveaux arrivants n'auraient pas donné un résultat plus consistant ?

Je pense sincèrement que oui, mais je peux totalement me tromper. Reste que, pour moi, la réponse de Simon Stone n'était pas du tout la meilleure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1529 fois
29 apprécient · 2 n'apprécient pas

Plume231 a ajouté ce film à 2 listes The Dig

Autres actions de Plume231 The Dig