Fin alternative ou simple réécriture ?

Avis sur The End of Evangelion

Avatar Cliffhunter ➳
Critique publiée par le

Vu le génie progressivement déployé par la série et les très nombreuses critiques dont a écopé ce film, je n'attendais pas grand chose de ce dernier. Eh bien, voilà qui m'apprendra à me fier à l'avis général. En fin de compte, quel final !

Rien qu'en ce qui concerne les graphismes, les réalisateurs ont vraiment mis le paquet. The End of Evangelion dépasse et améliore les graphismes de la série, ose aller plus loin dans une violence qui était jusqu'alors davantage suggérée que montrée à l'écran et clôt avec brio la saga, au moins sur la forme. Même à l'heure actuelle, ce film demeure une pépite visuelle !

En ce qui concerne le fond, ce film reprend la trame des deux derniers épisodes de la série et nous dévoile l'action non plus depuis la conscience de Shinji mais de façon plus objective, pour finalement replonger à l'intérieur du personnage. Alors le film reprend là où Neon Genesis Evangelion s'était arrêtée et nous offre un final bien différent;..

Au risque de me faire lapider, j'admets avoir préféré cette fin à celle proposée par l'animé. Ceci n'a rien à voir avec le manque d'action que l'on a pu reprocher aux épisodes 25 et 26. J'ai apprécié ces dernier et, à vrai dire, cette préférence s'est jouée à peu de choses.

A bien des égards, jusqu'au dernier moment, on peut considérer que ni l'une ni l'autre des deux fins, qu'il s'agisse de la série ou du film, n'est meilleure que l'autre. The End of Evangelion apparaît avant tout comme une explicitation des épisodes 25 et 26 que j'estime nécessaire, parce qu'elle met en lumière beaucoup de points cruciaux dans l'univers d'Evangelion qu'il aurait été dommage de garder sous silence. Cela dit, le final offert par le film aurait été un peu creux sans les considérations exposée dans les derniers épisodes de la série et ne peut exister, à mon sens, qu'après eux. Les deux fins, donc, m'apparaissent réellement comme complémentaires l'une de l'autre au sens où elles s'expliquent et s'explicitent mutuellement : la première fin pose des concepts psychologiques et métaphysiques que la seconde s'emploie à illustrer tout en permettant de comprendre les conditions dans lesquelles ces considérations ont pu advenir. Voilà ce que j'ai vu : deux fins complémentaires, nécessaires l'une à l'autre et dont aucune des deux n'est meilleure, dans l'absolu.

Mais - pare qu'il y a un "mais" - j'ai exprimé ma préférence pour cette seconde fin, et il me faut l'expliquer. Le final proposé par Neon Genesis Evangelion s'arrête sur la réunion des âmes; un état d'espoir et même de bonheur. Rien dans ce final ne remet en cause les bienfaits de cette réunion. The End of Evangelion parvient à dépasser ce point de vue en poursuivant quelque peu l'histoire durant les dernières minutes du film. Plutôt que d'accepter simplement la réunion et le bonheur qu'elle lui procure, Shinji s'y questionne davantage sur ses rapports aux autres et manifeste l'envie de revenir à un état de corps différenciés.
Sans révéler la fin, je souligne l'habilité avec laquelle elle parvient à maintenir la réflexion ouverte et, contrairement à celle proposée par la série, laisse le spectateur dans l'incertitude, le doute, et lui passe le flambeau pour poursuivre lui-même ces considérations. Ce second final amène aussi bien Shinji que le spectateur à se questionner plus profondément, à remettre en cause l nature du bonheur et les moyens de l'atteindre. Elle parvient donc, dans les toutes dernières minutes, à dépasser la première fin, qui elle se contentait de bâtir un idéal trop absolu pour être pleinement satisfaisant.

En somme, je n'ai pas préféré The End of Evangelion à la série parce que l'action y est plus explicite, plus rythmée et plus accessible, mais bien parce que cette seconde fin invite à une réflexion plus poussée sur la condition humaine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 585 fois
3 apprécient

Cliffhunter ➳ a ajouté ce film d'animation à 1 liste The End of Evangelion

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films d'animation japonais

    Les meilleurs films d'animation japonais

    Avec : Le Voyage de Chihiro, Puella Magi Madoka Magica the Movie Part III: Rebellion, Arrietty - Le Petit monde des Chapardeurs, Les Enfants loups, Ame & Yuki,

Autres actions de Cliffhunter ➳ The End of Evangelion