Les ombres de Lovecraft et Carpenter planent

Avis sur The Endless

Avatar Cage
Critique publiée par le

Deux frères qui survivent de boulots peu passionnants décident de retourner passer un bonjour dans la secte qu'ils ont quitté voici 10 ans.

Voilà un film qu'il est bien. Difficile de bien développer sans en dévoiler les tenants et aboutissants, mais au delà d'un chouette film de genre très efficace (il y a un côté lovecrafto-carpenterien dans la gestion de la menace, indicible, suggérée, dessinée, mais montrée aussi peu que possible), c'est avant tout un film sur les humains contemporains et la difficulté qu'il y a de se prendre en main dans une société occidentale mondialisée ou la précarité règne, du moins c'est ainsi que selon moi il faut le ressentir.

Le grand frère préfère vivre de ses propres choix, être un homme, quit a sacrifier le doux confort de l'enfance dans lequel la secte les ramène ; en gros, lui il assume la vie. Le petit frère lui, se dit qu'a bien réfléchir, entre une vie "normale" de galère a taffer et essayer de draguer, c'est pas plus mal de vivre dans une secte hippie où on picole, on se rapproche facilement, ou la vie est simple ; lui il refuse d'assumer et préfère une douce servilité sans responsabilités. Toute la clef est là à mon avis, et c'est le propos des scénaristes/metteurs en scène.

Efficace et intéressant !

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2407 fois
5 apprécient

Autres actions de Cage The Endless