Crime, arnaque et britanniques.

Avis sur The Gentlemen

Avatar Wynner92
Critique publiée par le

Guy Ritchie signe son meilleur film. Un film mafieux so british avec un délicieux accent cockney et un Matthew McCnaughey impérial en parrain texan de la beuh britannique. Tel un Gabin dans sa deuxième partie de carrière, il joue assis, un verre de scotch à la main, un lion qui se prélasse dans un sofa en cuir Remington. Une phrase, un haussement de sourcil, doigt qui brasse l'air de temps à autre et Londres s'exécute. Le roi.

Un roi qui a décidé de prendre sa retraite mais la route sera parsemée d'obstacles. Grâce à un Hugh Grant génial en journaliste véreux, on découvre au fur et à mesure une histoire tordue, violente et hilarante comme les anglais savent si bien les conter. Guy Ritchie revient à ses premiers amours, il multiplie les climax et les dialogues façon "Tontons flingueurs" sans pour une fois tomber dans l'excès. La mise en scène est tenue, presque calme, les climax sont intelligents, les situations souvent drôle. Ça flingue peu mais quand une balle fuse c'est jouissif. Tous ces voyous en tweed et cravate jouent des coudes et de la langue pour épater la galerie et c'est déléctable d'apprendre que l'un d'entre eux à fini au frigo. Littéralement.

Il y a aussi Charlie Hunman. C'est peut-être lui le vrai héros de cette histoire. Lunettes d'intello, gilet et cardigan. Le consigliere parfait. Il ne faut pas non plus oublier Collin Farrell en gangster repenti et obséquieux. La vraie force du film c'est indubitablement son casting cinq étoiles qui permet au réalisateur de jongler habilement entre quiproquos et séquences franchement débiles. On ne peut qu'aimer. Un peu long certes. Un peu trop de flash-back certes. Rien de vraiment original certes. Mais The gentlemen se déguste comme une bonne pinte bien fraîche et un oeuf dur. On sort de la salle repu et ravi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 96 fois
1 apprécie

Autres actions de Wynner92 The Gentlemen