"The Turnipmen"

Avis sur The Gentlemen

Avatar Daziel
Critique publiée par le

Quelle déception ! J'ai même failli quitter la salle. Au bout d'une bonne heure de cabotinages, de vannes à deux balles, des acteurs qui en font trop, qui surjouent et de lourdeur d'un scénario emprunté, ringard, mille fois visité j'ai sérieusement envisagé cette possibilité.

Heureusement est arrivé ce camion qui renverse la grosse berline conduite par Ray le chauffeur et garde du corps de Mickey un trafiquant de drogue qui se veut gentleman si j'en crois le titre du film. A ce moment le film s'emballe un peu. Mickey court à perdre haleine pour sauver sa dulcinée des mains du perfide dry eye. S'ensuit toute une série de rebondissements tous plus improbables les uns que les autres. Le fourgon où ont prit place Coach et ses disciples arrivant pile poil pour sauver le gentil Mickey en est le point culminant.
Mickey joué par Matthew McConaughey est ce qu'on appelle pompeusement un baron de la drogue mais attention de la Marijuana, hein, pas de poudre blanche comme les sournois asiatiques du film. Vois le truc moralisateur ! Mickey est un gentleman n'est ce pas il ne va pas empoisonner cette belle jeunesse anglaise. Puis l'herbe ouvre l'esprit, évidemment, et un poncif de plus, un parmi tant d'autres. Donc ce brave baron songe à prendre sa retraite et désire vendre son juteux commerce. Le premier sur les rangs est Matthew (Jeremy Strong) qui va élaborer un machiavélique plan pour faire baisser les prix. Il va embaucher une bande de jeunes pourtant en quête de reconversion à l'insu de Coach leur coach de boxe joué par Collin Farrell, à mon avis le seul qui surnage dans cette coulée collective. Une vidéo est tournée par les braqueurs d'herbe magique et diffusée sur You Tube. Mauvaise publicité pour Mickey. S'ensuit toute une série de machinations incluant un trafiquant concurrent, Dry eye (Henry Golding) un maître chanteur, Fletcher (Hugh Grant) un journaliste bidon, Big Dave (Eddie Marsan) en quête de sensationnel, Phuc un sbire de Dry Eye ce qui nous vaudra une des supers blagounettes dont je parlais plus haut, Phuc et fuck hein, v'la la vanne ! Quelle imagination débordante ! Manquait plus qu'un oligarque russe désireux de venger la mort de son fils, qui en veut à mort à Mickey et sa clique. Là aussi le coup du corps dans le congélo de Ray c'est déjà vu cinquante mille fois. Comme le coup de la copulation avec une truie déjà vu dans l'épisode 1 de la saison 1 de "Black Mirror" bon je reconnais quelques tirades sympas à ce sujet. Ça m'a arraché un sourire c'est vrai.
Un des hommes de main de Mickey découpera un morceau de viande sur le corps de Matthew bien vivant pour le punir d'avoir voulu arnaquer son boss. En cherchant bien je suis sûr qu'on trouvera ça dans un autre film du genre. Le morceau de barbaque est servi en barbecue à ce vilain Fletcher qui a osé vouloir soutirer des sous au lion, roi de la jungle. Non mais là encore on atteint des sommets de ridicule ! Le lion ! Quelle arnaque ! Perso je n'ai vu de lion nulle part tout juste un pauvre chat égaré dans un film attrape nigauds.

Sûrement que certains devaient se refaire une santé financière ou tout bonnement se faire plaisir et que la Miramax désirait remplir ses caisses. Ce n'est pas en embauchant une ribambelle d'acteurs talentueux qu'on fait forcément un film première classe. Bref pas grand chose à se mettre sous la dent. Pratiquement pas de suspense, point de grosses surprises, des courses poursuites sans queue ni tête. Quant à la musique faut aimer le rap et la soul, cette dernière passe encore par contre, manque de bol, je n'aime pas le rap. Après je ne dénigre pas celles et ceux qui aiment, ni celles et ceux qui ont aimé le film. Ce n'est tout simplement pas ma tasse de thé, j'attendais peut-être trop de "The gentlemen" un titre largement usurpé. J'ai vu du Guy Ritchie plus inspiré notamment avec "Snatch" ma référence-préférence à moi :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 356 fois
5 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Daziel The Gentlemen