De l'art des con...versations

Avis sur The Gentlemen

Avatar Dandure
Critique publiée par le

Attention, cet avis comporte ce genre de spoilers:

C'est pas chez Marvel que vous verrez un chinois méchant. C'est l'un des interdits établis par contrat avec les producteurs de la république populaire.

Arnaque, crime et...botanique

Trop classe, trop cool, trop suave, Mickey, the king of skunk se fait flinguer dans la 1ème minute du film...°O° Oui, c'est moche. Bien conscient que sans lui, le film perdrait un peu de son intérêt, le réal va nous raconter comment il en est arrivé là, à grands coups de flashbacks.

A toff guy production

The Gentleman est la variante hardcore sartoriale et hipster du genre gansta qu'il a déjà exploré avec plus ou moins de bonheur dans Lock, Stock and Two Smoking Barrels, Snatch, Revolver et RockNrolla. Fini les petits malfrats et les bras cassés, maintenant qu'il a côtoyé le roi Arthur et le prince Aladdin, le réal s’intéresse ici au gratin d'un royaume criminel fantasmé, flamboyant et feutré.

Autant l'annoncer de suite, le fond du film est très con...servateur. On y verra...

s'allier l'aristocratie de la drogue (le clan Pearson) et du prolétariat (le clan du coach) contre les rapaces qui cherchent à tirer profit de l'ordre établi. La menace est étrangère (le juif, le chinois nouvelle génération, le russe) tant qu'intérieure (le rédacteur de presse haineux, le journaliste gay).

Fidèle au style pubard de son réal, the Gentlemen fait aussi un éloge de la société de consommation clinquante et bling-bling. Le film assume la valorisation d'un certain mode de vie particulièrement onéreux, fétichiste...et désirable?

Au-delà de ces quelques réserves, the Gentlemen est aussi un film complètement déjanté, d'une densité incroyable et donc extrêmement généreux. Parfois trop, surtout au début. Il se passe énormément de choses à l'écran, beaucoup d'informations à saisir. Les personnages s'exprimant dans d'inénarrables phrasés, avec des expressions qui nécessitent de suivre les sous-titres ou d'avoir vécu en Angleterre.

On retrouve le même plaisir tarantinesque à raconter progressivement une histoire, à définir des personnages à travers leur attitude et leurs dialogues, à faire durer une scène et à la faire monter en tension. A faire du cinéma quoi! Enfin, un certain genre de cinéma. Celui de l'outrance, du plaisir du verbe et de la violence gratuite, du style avant tout et d'une fausse désinvolture savamment maîtrisée.

Royalement mené, écrit, monté, joué, photographié, accessoirisé et décoré, the Gentlemen est jubilatoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 557 fois
9 apprécient · 3 n'apprécient pas

Dandure a ajouté ce film à 1 liste The Gentlemen

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de Guy Ritchie

    Les meilleurs films de Guy Ritchie

    Avec : Snatch, tu braques ou tu raques, Arnaques, crimes et botanique, The Gentlemen, Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E.,

Autres actions de Dandure The Gentlemen