Guy Ritchie retourne à son univers...

Avis sur The Gentlemen

Avatar RedDragon
Critique publiée par le

Guy Ritchie (Snatch : tu braque ou tu raque) m'avait laissé un goût amer après avoir 'revisité' la franchise Sherlock Holmes ou encore Excalibur, dans une version Rock'n Roll indigeste. Il retrouve ici Charlie Hunman et un sujet plus adapté à son style, le milieu des barons de la drogue au Royaume-Uni et ses travers. Matthew McConaughey n'est pas non plus le genre d'acteur à se fourvoyer dans de sombres réalisations, et il a eu à nouveau du flair. D'ordinaire, j'ai plutôt tendance à exécrer la manière de filmer de Ritchie, plus proche du clip publicitaire que du cinéma, mais ici, force est de constater qu'il est inspiré et impliqué dans la narration. Sans chercher à l'accuser, ces sordides histoires de drogue entre gentlemen raffinés sentent étrangement le vécu...

L'humour noir anglais est efficace. Hugh Grant, dans un come-back remarquable, et Colin Farell, tous deux à contre-emploi, sont surprenants et loins de leur rôles de bellâtres habituels. Le seul qui me laisse indifférent est sans doute Charlie Hunman qui n'a peut-être pas la présence d'un Brad Pitt, même si il semble parfois exploiter la même filière. The Gentlemen ne révolutionne pas le genre, avec son rythme cool et une brochette de stars à la Ocean's Eleven, mais l'histoire racontée de manière habile offre des twists plutôt malins. L'occasion également de (re)découvrir Michelle Dockery dont le charme fatal vient ponctuer ces rivalités masculines.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 196 fois
9 apprécient

Autres actions de RedDragon The Gentlemen