Affiche The Grand Budapest Hotel

Critiques de The Grand Budapest Hotel

Film de (2014)

Mendl's là

Oooouhhh, c'est si beau, si fin, ciselé, doux et acidulé, c'est du Mendl's. D'ailleurs, ce n'est pas un hôtel sur l'affiche, c'est un gâteau presque. Comme ça s'ouvre tout seul avec une surprise dedans et pleins de couleurs avalées avec gourmandise. Comme ce dandy est magnifique avec son air de panache et sa coupe de vin presque sentis par nos narines, et cette pichenette mélancolique, et cette... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

120 16
Avatar drélium
7
drélium ·

Le maître d'hôtel.

Wes Anderson me fait un peu penser à des mecs comme Tim Burton ou Quentin Tarantino. Des cinéastes aux univers immédiatement reconnaissables, et qui s'y tiennent coûte que coûte. Alors du coup, au bout d'un moment, il n'y a plus aucune surprise et nous savons déjà ce que nous allons voir avant d'entrer dans la salle. Mais si l'on a du bol, cela ne nous empêchera pas de prendre un véritable... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

79 16
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Le double fond de l’air est frais.

Lorsque Wes Anderson s’est essayé il y a quelques années à l’animation, cela semblait tout à fait légitime : avec un tel sens pictural, de la couleur et du réaménagement du réel, il ne pouvait que s’épanouir dans ce format. Après la parenthèse enchantée et insulaire de Moonrise Kingdom, le voilà aux prises avec l’Europe, son histoire trouble et la terrible envie de donner de l’ampleur à ses... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

209 23
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Anderson hotel

Comme tout réalisateur remarqué, Wes Anderson compte quatre catégories de spectateurs: les adorateurs transis, les ennemis irréductibles, les sympathisants bienveillants et, beaucoup plus nombreux, ceux qui s’en foutent. A cause de (ou grâce à) l’engouement croissant dont il bénéficie à chaque film, ces différents groupes marquent un peu plus leurs positions au fil des années (plus, en tout... Lire l'avis à propos de The Grand Budapest Hotel

151 68
Avatar guyness
9
guyness ·

La poésie d'un cineaste unique

Plus le temps passe, plus Wes Anderson gagne de la place dans mon cœur de spectateur. Film après film il développe un univers si particulier, une vision de la mise en scène unique et, par dessus tout, fourmille d'idées toutes plus folles et géniales les unes que les autres. Avec son Grand Budapest Hotel, il atteint l'apogée de son œuvre, gommant les défauts de ses précédents films, et améliorant... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

90 2
Avatar Wahrgh
10
Wahrgh ·

Le coup de grâce

Si la vie était bien faite, Wes Anderson se ferait écraser demain par un bus. Ou bien recevrait sur le crâne une bûche tombée d’on ne sait où qui lui ferait perdre à la fois la mémoire et l’envie de faire du cinéma. Pour finir en beauté, avec ce Grand Budapest Hotel en guise de testament. C’est qu’enfin tout y est, à sa place, les engrenages tournent sans grincer, mécanique subtile et... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

260 36
Avatar Senscritchaiev
10
Senscritchaiev ·

Bonjour, Wes Anderson

Voilà : The Grand Budapest Hotel est mon premier Wes Anderson. Alors un grand homme (enfin, l’un de mes éclaireurs, désolé je ne sais plus qui est cette fabuleuse personne [Edit : Il s'agit du fabuleux PFloyd, honte à moi de ne pas l'avoir reconnu dans ces sages paroles]) a dit un jour « Si tu ne connais pas Wes Anderson, c’est du 50/50. Soit tu adores, soit tu détestes ». Ben voilà, je plains... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

60 4
Avatar Embrouille
9
Embrouille ·

ZZ Top

Je ne pense pas me tromper en disant que Wes Anderson est l'une des raisons de ma cinéphilie. "La Vie Aquatique" avait été un énorme coup de cœur et m'avait incité, pour la première fois, à m'intéresser à la filmographie d'un réalisateur dans son ensemble. J'avais ensuite découvert "Fantastic Mr. Fox" en salles que je considère encore aujourd'hui comme l'un des meilleurs film d'animation qu'il... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

57 6
Avatar Vivienn
7
Vivienn ·

Un cupcake à la place du coeur

Pareil à ce ressort dramatique fait de crème pâtissière qui jalonne son intrigue, The grand Budapest hôtel a l’allure d’une friandise que l’enfant se nichant dans nos caboches d’adulte se plait à croquer goulument pour en découvrir les saveurs que chaque strate renferme précieusement. Le cinéma de Wes Anderson est l’alliance subtile d’éléments disparates dont le mariage semble si improbable que... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

52 3
Avatar oso
8
oso ·

Mr. Anderson presents (autoportrait ?)

Et on en ressort sidéré, épuisé, perplexe et heureux. Dans The Grand Budapest Hotel, les références à l'histoire du cinéma sont sans doute multiples, chacun y trouvera les siennes, d'Ophuls et Madame De à la Nuit du chasseur, de Schindler à James Bond ou au Nom de la rose, du Dictateur à The shop around the corner, et tout cela n'a aucune importance. On y retrouve aussi, et c'est bien plus... Lire la critique de The Grand Budapest Hotel

51 14
Avatar pphf
10
pphf ·