La quasi - décadence de ce qui FUT autrefois.

Avis sur The Grand Budapest Hotel

Avatar Yassmine N.
Critique publiée par le

- Tu viens avec moi voir le dernier Anderson ?
- C'qui c'lui là ?
- Moonrise Kingdom, La vie aquatique.. ça ne te dis rien ?
- Euh..

Je dois dire que l'ignorance de mon amie quant au sujet ( si tu lis ça, je t'aime quand même et si mon chat meurt je saurais à qui imputer le crime.. ) m'a encore plus ravie quand, dans un élan de charité j'ai décidé d'ouvrir les portes de WES et de son grand hôtel au commun des mortels. Ce fut autrefois, ma première fois avec lui, ce soir ce dépucelage cinématographique de mon amie n'a pu que m’émouvoir en souvenir du temps passé, et si les sous-titres ont un peu gâché la magie pour elle, moi je n'ai pu décrocher mon regard un seul instant de ce qui s'offrait à moi, dans cette sombre ( narmol ) salle de cinéma remplie non plus de spectateurs, mais de vrais aventuriers du temps passé, et ça, c'est la magie d'Anderson qui prend place.

Par quoi commencer, pourquoi d'ailleurs, écrire sur ce film alors qu'il suffirait de vous dire, avec un ton menaçant
" Bouges ton uc et vas le voir ! " ?
Pour la simple raison que tant de beauté ne peut qu'être partagé avec ceux qui n'ont pas encore eu le temps, l'envie, la force, les sous d'aller la voir, et aussi bien avec ceux qui l'ayant vu se sont sentis comme moi ( un flocon de neige ) et enfin avec les grands méchants du genre "blablabla, caca Anderson, blablabla", oui, vous n'êtes pas gentils *pleure*

Un flocon de neige, oui. Qui se pose sur les différents paysages, scènes, personnages, sur leurs cœurs, et qui fond sur ces derniers, chauds qu'ils sont d'amour et haine.
( Non, je ne ferais pas de poésie, les strophes du film m'ont suffit ! )

Léger et envoûtant par ses paysages, ses croisements d'histoires, son humour, son taux de "wtf" et d'épicness, ce film vous amène ailleurs: vous êtes toujours en Europe mais une Europe différente, presque inexistante en réalité dans nos esprits, l'Europe des empires, des bonnes mœurs, des gentlemans, de l'élégance.. De la guerre et de la neige. Pas la notre quoi. Et pourtant ! On s'y sent, on est là avec eux, et on adore.

C'est une critique aussi légère que ce film, je ne vois vraiment pas comment je pourrais toucher à cette oeuvre sans l’abîmer par mes vulgaires mots.

ET LE CASTING ? Voulez-vous qu'on en parle les gens ? Je pleure rien que de voir autant de beaux ( ou moches d'ailleurs ) gens géniaux dans un même film.. Après ( je vous vois venir les pas gentils ) le casting ne fait pas le film certes, mais vous ne pouvez nier le fait que ce n'est pas rien.. !

Bref, bref, si vous aimez les beaux paysages, les beaux gens, les histoires de famille, d'art, d'amour, de galanterie, d'amitié, d'aventure ( blablabla ) et même si vous n'aimez rien de tout ça : ce film est pour vous.

Le meilleur d'Anderson ? Je ne suis pas sûre, ça mériterait une réflexion plus profonde et posée ( là, en sortant à peine de la salle, je suis encore .. pas ici ). Mais mais mais, ce n'est sûrement pas son plus mauvais.

A bon entendeur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 270 fois
Aucun vote pour le moment

Yassmine N. a ajouté ce film à 1 liste The Grand Budapest Hotel

Autres actions de Yassmine N. The Grand Budapest Hotel