Littré au japonais

Avis sur The Great Passage

Avatar LongJaneSilver
Critique publiée par le

En voilà un bien joli film, qui nous conduit à travers les méandres de la conception d'un dictionnaire : comment construit-on sur le long terme un outil chargé de fixer les fluctuations de la langue ? Quand on passe 15 ans à fabriquer un outil que l'on veut moderne, comment le fait-on évoluer au fur et à mesure du temps ? A quoi ressemblent ces amoureux inlassables de la langue ? Qui convoquer pour écrire les articles ? Comment repère-t-on de nouveaux mots, comment les définit-on ? Comment expliquer des mots dont le sens semble évident ("droite") ou qui reflète un sentiment (l'amour) ? Combien de fois faut-il relire un dictionnaire pour créer l'outil le plus fiable possible - alors même que l'intérêt pour ces outils décroît ? Quel papier choisir ? Comment le vendre ? Pourquoi créer de nouveaux dictionnaires ? En quoi reflètent-ils réellement notre manière de communiquer ?

Autour de ce dictionnaire en mouvement vont évoluer une pléiade de personnages fort touchants : le linguiste nerd incapable d'exprimer pleinement ses émotions (écrivant comme un samouraï une déclaration d'amour), le directeur de publication, un vieil homme dévoué à la cause des dictionnaires, un jeune chargé de communication expert dans le langage familier qui, sous ses dehors j'm'en-foutiste, cache un coeur d'or... Autant de rapports différents au langage, de la fascination muette à la maîtrise retorse, de la culpabilité de ne pas maîtriser des vocables complexes à une réelle curiosité pour l'apparition de nouveaux termes, qui finissent par interroger le nôtre.

Filmé avec un classicisme élégant, ce film pudique, malgré quelques déroulements scénaristiques attendus, livre un univers intéressant et juste, qui donne envie de boulotter le Littré.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
6 apprécient

Autres actions de LongJaneSilver The Great Passage