Hum charal !!!!!!!!

Avis sur The Green Inferno

Avatar Yanis Souillard
Critique publiée par le

The Green Inferno Ah lala que ça fait du bien de retrouver Eli Roth et sa vision du Gore! Après le tourisme sexuel qui se transforme en vacances cauchemardesque dans ses deux premiers opus Hostel 1 & 2, il était difficile d’imaginer plus gore ! Et pourtant avec ce nouveau long métrage Roth ose un film assez culotté avec un film qui se doit plus choquant et dégoûtant (blagues scatologique, Scène particulièrement outrancier : cadavre bourré de marijuana, un mec qui se masturbe etc…) que ses premiers métrages ! THE GREEN INFERNO plonge une jeune ingénue, étudiante innocente, en pleine guerre entre écologistes et tribus en Amazonie. Tout irait bien dans le cas des mondes et si finalement ces peuples locaux n’étaient pas cannibales, et ne commençaient pas à dépecer ses camarades pour en faire un buffet de carpaccio. L’’enchaînement des massacres promis (on est là pour ça) se fait de manière assez anodine et ses jouissif ! Mais si le film à beau être très gore nous sommes loin des films Cannibales italiens des années 70, 80 comme Hannibal Holocaust de Ruggero Deodato qui était un chef d’œuvre absolu et qui avait lancé ce style de mode dans lequel nous sommes devenues très adeptes. D’ailleurs il en fait un hommage avec ce plan qui survolent la forêt Amazonienne qui n’est nous fait rappeler l’œuvre de Deodato. Avec Green Inferno Eli Roth nous réalise un grand chelem, L’hémoglobine y est abondante, les séquences sont épouvantables et ne sont pas prêtes de s’effacer de vos mémoires.
Eli Roth reste et restera indéfiniment un grands esthètes du Gore et nous offrent avec ce nouveau film, des moments splendides de brutalités. Un Grand moment pour les fans du genre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1266 fois
6 apprécient · 8 n'apprécient pas

Yanis Souillard a ajouté ce film à 4 listes The Green Inferno

Autres actions de Yanis Souillard The Green Inferno