👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'ai vraiment bien aimé ce film de Tommy Lee Jones, acteur que j'apprécie beaucoup, mais qui fait décidément un bon réalisateur quand il s'y met. "The Homesman" est déjà en soi un scénario innovant: depuis le froid Nesbraska, une femme (Hillary Swank, épatante) et un lascar qu'elle sauve de la pendaison(Jones, très bon) vont transbahuter au travers des plaines trois jeune femmes (dont Miranda Otto) devenues folles pour les mettre en sûreté dans une maison dans l'Est.

Voilà un road movie inhabituel donc et qui sans vous "sidérer" (marre de ce mot), vous accroche bien et vous garde intéressé(e) jusqu'à la fin. Le contexte de l'histoire, ce "territoire" à peine colonisé, où maladies et famines menacent les colons, où l'on ne peut que regarder mourir enfants et récoltes, où une réalité moyen-âgeuse le dispute aux rêves de l' Amérique, tout cela constitue une intro intéressante, bien que sans doute trop longue. Autant vous le dire, on ne rigole pas beaucoup dans l'Ouest profond. Le personnage déchu et cynique du drifter Briggs apporte curieusement une touche de couleur dans un univers très sombre.

Une fois cette intro passée, le film acquiert enfin son mouvement propre, une lente odyssée à bord d'un wagon de bois, qui nous mène d'écueils en écueils au rythme des lamentations de nos prisonnières. Ce qui véritablement sauve ce film du misérabilisme, c'est la vie fantastique qui émane de nos deux héros. Swank insuffle à son personnage de femme courageuse et désespérée une énergie impressionnante, dans sa charité et sa détermination. Tommy Lee Jones incarne superbement un être peu profond mais accroché à la vie comme une mauvaise herbe et qui va trouver une forme inattendue de rédemption.
Il est des paires d'acteurs qui tournent à vide, sans magie, en dépit de leurs efforts , eh bien ce n’est pas le cas ici , bien au contraire, et l'alchimie entre Swank et Jones est très bonne, j'ia trouvé.

Un beau portrait donc de deux étonnants déracinés - le hors-la-loi et la célibataire- , avec en prime une ou deux sérieuses surprises dans un scénario qui fleure parfois son Eastwood par ses personnages masculins et son contexte brutal. Responsabilité, solitude et choix moraux pèsent sur ce voyage. On peut regretter un traitement un peu bancal des passagères de ce périple, une intro un peu brouillonne et certaines facilités de scénar sur la fin, il n'en reste pas moins un sujet fort, de bonnes images et des acteurs bien utilisés. Chapeau Mr Jones, et recommandé, les enfants, en ce qui me concerne.

nostromo
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 ans

4 j'aime

The Homesman
Truman-
7
The Homesman

Critique de The Homesman par Truman-

Troisième réalisation de Tommy Lee Jones et nouvelle réussite, allons au vif du sujet, c'est un western mais pas un western qui canarde à tout va, c'est un western qui pose son rythme et fait avancer...

Lire la critique

il y a 8 ans

64 j'aime

10

The Homesman
-Marc-
8
The Homesman

Le cauchemar américain

Enfin, un vrai rôle pour cette grande actrice! Avec deux oscars au palmarès, Hilary Swank semble avoir du mal à trouver autre chose que des seconds rôles ou des personnages mal taillés dans des...

Lire la critique

il y a 6 ans

34 j'aime

The Homesman
Krokodebil
7
The Homesman

Eastern Promises

The Homesman, le deuxième long métrage de l'acteur-réalisateur et scénariste Tommy Lee Jones, n'est pas à proprement parler un western. Il en emprunte à peu près tous les codes classiques, des...

Lire la critique

il y a 8 ans

20 j'aime

5

Le Tombeau des lucioles
nostromo
10

La guerre, oui, mais d'abord l'enfance...

Quand j'ai vu "Johnny got his gun", je savais très bien à quoi m'attendre. Et ça ne m'a guère aidé... Pour "Le Tombeau des lucioles", je n'avais aucune idée de ce que j'allais voir, et je vois bien...

Lire la critique

il y a 9 ans

35 j'aime

4

The Leftovers
nostromo
4

La Nausée...

Saison 1 seulement ! (Et pour cause!) The Leftovers n'est pas vraiment une série sur la "rapture" chrétienne, ni sur les extra-terrestres ou tout autre concept fumeux... Il y est plutôt question de...

Lire la critique

il y a 7 ans

34 j'aime

10