L'école des Damnés

Avis sur The Last Girl - Celle qui a tous les dons

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Intéressant. Mais des mauvaises idées viennent gâcher le plaisir à plusieurs reprises.

Le concept de base, que j'avais oublié en lançant le film, est plutôt sympa ; je me souviens que j'y croyais pas trop quand j'avais vu la bande annonce, mais de ce qu'on voit dans le premier tiers du film, ça tient vaguement la route. C'est un peu expéditif alors que cette organisation aurait mérité qu'on s'attarde un peu plus dessus. Après quoi, on visite l'extérieur et c'est globalement assez décevant. Ce n'est pas déplaisant à suivre, mais on perd un peu cette idée de base qui faisait l'intérêt du film. Reste un second concept pour ne pas totalement frustrer le spectateur : le développement de ce champignon. Le concept est intéressant et pas idiot du tout mais à nouveau les auteurs ne prennent pas vraiment le temps d'approfondir cette idée. Sur la fin, on revient sur ces deux idées de base, les enfants et l'évolution des champignons ; ça marche pas trop, surtout à cause de ce retour du concept des enfants qui m'a juste paru être une très mauvaise idée. Pourtant ça paraît logique de les voir dans cet état, ils n'ont pas reçu d'éducation, ce sont de vrais petits sauvages... alors pourquoi ça me dérange ?

Je pense que c'est à cause de leur comportement. C'est d'ailleurs un problème récurrent dans ce récit : les personnages font un peu n'importe quoi, pas forcément parce qu'ils seraient vraiment bêtes, j'ai surtout l'impression que c'est parce que les auteurs n'ont pas trouvé de meilleures solutions. Il y a des réactions qui sont juste incompréhensibles. Je n'ai pas compris le besoin d'agiter les gosses dans la salle de classe au début (je comprends l'idée mais ce n'était clairement pas l'endroit logique pour faire une telle démonstration et ajouter une scène dans le couloir avec un gosse pris à part aurait suffit sans pour autant allonger le récit drastiquement. Je n'ai pas compris pourquoi la soldate du début n'a pas osé tirer sur le gosse quand on voit que son pote est de toutes façons foutu et quand bien même le gosse était facile à dégommer sans risquer de toucher le collègue. Je n'ai pas compris pourquoi les zombies réagissent seulement un à la fois aux coups de fusil quand ils sont censés être sensibles au bruit ; d'ailleurs un simple chien qui détale suffit à les faire réagir quand des coups de feu tirés à bout portant et avec rapidité ne les font que si peu réagir. Je n'ai pas compris comment ces gosses sauvages peuvent si bien s'organiser entre eux, pour moi, ils se comportaient plus comme des enfants qui jouent aux sauvages que comme de réels sauvages. Tout au long du film il y a des réactions de la sorte qu'on ne pige pas.

Et puis en plus il y a tellement de choses qui restent sous-exploitées, que ce soit des personnages ou des concepts... Cela donne l'impression que c'est un peu trop gros ou trop facile par moment. Comme cette fin ultime qui est complètement stupide et donne vraiment l'impression que les auteurs n'ont pensé à rien : je n'arrive pas à imaginer comment la nana peut garder la pêche dans un tel état ? Pour moi, les auteurs ont complètement sacrifié la psychologie des personnages. Et c'est encore plus frustrant quand ils décident de traiter de 'zombies' ou plutôt d'infectés capables de réfléchir comme des être humains : que se passe-t-il dans la tête d'un tel être. Pendant tout le film, vu qu'il y a la question du mimétisme qui est soulevée (même si ça n'est que superficiellement abordé), ça ne pose pas de problème qu'on ne suive pas le développement intellectuel de la jeune héroïne. Mais à la fin, lorsqu'il lui est donné l'occasion de choisir, qu'elle choisit, je trouve regrettable qu'en fait, ce soit fait juste comme ça, sans qu'on ne perçoive un réel déclic dans sa tête.

La mise en scène fonctionne assez bien. La photographie est plaisante, le découpage fonctionne globalement bien même durant les scènes plus portées sur l'action. Les dialogues passent bien. Quelques angles de vue sympathiques. Rien de très percutant ni de génial, mais ça fonctionne et c'est déjà ça. Les lieux sont assez chouettes et bien filmés. Ça manque peut-être de détails qui font plus vrais (on ne voit vraiment que ce qui est nécessaire à l'intrigue, il n'y a rien d'autre en dehors de ça) mais au moins on va dire qu'il n'y a pas parasitage de l'information. Le casting est constitué de bonnes gueules et surtout de bons acteurs : tous s'en sortent très bien, ce qui rend le film encore plus agréable à découvrir. La BO est plutôt sympa aussi, les ambiances sont plaisantes, ce n'est jamais trop envahissant.

Bref, "The girl with all the gifts" est un film d'infectés qui se regarde sans déplaisir (sauf pour la toute fin qui est très insatisfaisante) mais qui laisse grandement sur la faim vu le nombre de choses traitées superficiellement là où il y avait matière à développer quelque chose de bien plus audacieux et ambitieux. Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1846 fois
22 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper The Last Girl - Celle qui a tous les dons