Le retour des morts-vivants, épisode 5376

Avis sur The Last Girl - Celle qui a tous les dons

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Dans l’Angleterre du futur, le monde ayant été ravagé par un fléau transformant les hommes en zombies, les humains se sont regroupés dans quelques bases fortifiées où ils se défendent tant bien que mal contre les zombies qui veulent envahir les camps. Dans l’un de ceux-ci, un groupe d’enfants touchés par le virus, mais conservant la maîtrise de leur cerveau, est étudié afin de trouver un vaccin. Mais évidemment, le camp finit par crouler sous le poids des envahisseurs, et évidemment, un petit groupe de personnes, dont une institutrice (Gemma Arterton), une savante (Glenn Close), deux militaires (Paddy Considine et Fisayo Akinade) et une enfant détenue s’évadent et traversent un Londres dévasté à la recherche d’une base humaine non encore contaminée.

Si j'écris « évidemment », c’est que l’intrigue ne s’embarrasse pas de vaines complications pour tenter un instant de faire croire qu’elle est originale, se contentant d’enchaîner tous les poncifs du film de zombies sans aucune nuance. Après un prologue d’une vingtaine de minutes particulièrement réussi, jouant de l’ambiguïté des enfants cobayes, à la fois humains et zombies, le film replonge dans des scènes de traques dénuées de la moindre tension, filmées avec une caméra en roue libre et peuplées de créatures grotesques dont on se demande comment on peut encore croire qu’elles puissent faire peur à un spectateur normalement constitué en 2017.
Alors que lorsqu’entre deux scènes de zombies, Colm McCarthy montre sa capacité à faire vivre ses personnages et à instaurer un début de réflexion pas inintéressant, il se repose trop sur des scènes plus ridicules qu’effrayantes, dans lesquelles toute la bonne volonté dont on est capable n’arrive pas à nous faire ressentir la moindre once de danger. Il faut dire que les personnages adoptent la plupart du temps un comportement dont on a du mal à croire qu’une personne censée serait capable en pareille situation

(le soldat abandonnant son équipement pour pénétrer dans un magasin plein de zombies sans échappatoire possible, qui se fait rafler la palme de la conduite la plus idiote par le reste de son équipe lorsqu’elle part à sa recherche, alors que la ville grouille de zombies et que le soldat n’a pas répondu à son talkie-walkie).

Pour peu qu’on soit prêt à voir un film de zombies très convenu qui n’ose presque jamais sortir des sentiers battus, en-dehors d’une fin assez intéressante, The Last girl parvient à distraire de manière honnête et à ne pas laisser de mauvais souvenirs en mémoire (pour peu qu’il laisse un quelconque souvenir en mémoire plus d’une heure après avoir vu le film). Tout ça ne vaut tout de même pas un bon petit Shaun of the dead de derrière les fagots…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 310 fois
4 apprécient

Tonto a ajouté ce film à 1 liste The Last Girl - Celle qui a tous les dons

Autres actions de Tonto The Last Girl - Celle qui a tous les dons