Affiche The Lost City of Z

Critiques de The Lost City of Z

Film de (2017)

Uncharted

Avec six films à son actif en vingt-deux ans de carrière, James Gray est un réalisateur qui sait se faire désirer. Dans The Lost City of Z, Gray abandonne la jungle New-Yorkaise qu’il connaît si bien pour l’Amazonie. Une jungle plus verdoyante, mais dont la dangerosité semble sans égale. Inspiré des aventures de l’explorateur Percy Fawcett, le film... Lire la critique de The Lost City of Z

60 5
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Oooh Bagheera !

Il aura fallu attendre presque 7 ans pour que l’adaptation du roman de David Grann, directement inspiré des voyages d’exploration de Percy Fawcett, soit adaptée au cinéma en raison des exigences du cinéaste James Gray. La première étant de pouvoir tourner en forêt amazonienne pour des raisons de réalisme par rapport aux faits et en pellicule... Lire la critique de The Lost City of Z

39 3
Avatar Maximemaxf Murdock
8
Maximemaxf Murdock ·

La jungle leur appartient

J'aime beaucoup James Gray, que j'avais découvert au cinéma avec le génial We own the night et j'en ai loupé aucun par la suite, tout en rattrapant son début de carrière et seul The Immigrant m'a légèrement déçu. Ici il s'éloigne de tout ce qui a fait son succès jusque-là, que ce soit dans le style mais aussi dans le contexte où New-York n'est plus son terrain de... Lire la critique de The Lost City of Z

53 17
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Ils avaient de belles fesses ces indiens

Je sors à l'intant du cinéma, que dire mis à part que c'était fort long pour ce que c'était. Je m'attendais à une belle aventure dans la jungle, à des découvertes d'anciennes civilisations, à trouver ce que Percy Fawcett a chassé toute sa vie. Le début du film part bien j'accrochais vraiment mais en gros, sans spoil, le film se résume à: → Angleterre ← Amazonie (30min) → Angleterre ←... Lire la critique de The Lost City of Z

55 5
Avatar Antoine3
5
Antoine3 ·

Les mystérieuses cités d’or

Enfant du soleil Ton destin est sans pareil L’aventure t’appelle N’attend pas et court vers elle Il y a erreur sur la marchandise. Le trailer annonçait un film d’exploration dantesque au cœur de la jungle colombienne. The Lost City of Z est bien est un film d’exploration, mais celle-ci est moins territoriale qu’intérieure. Ne pensez pas vous... Lire l'avis à propos de The Lost City of Z

17 5
Avatar Peaky
7
Peaky ·

Les Aventuriers de la Poésie Perdue

"The Lost City of Z" est un film trompeur : fausse épopée d'aventures exotiques, il ne nous offre que de courtes traversées d'une jungle amazonienne sans mystère, filmée avec un réalisme impressionnant pour ce genre de production à (relativement) gros budget, et il réduit "l'aventure" à quelques confrontations - passionnantes, il est vrai - avec des tribus locales. Son titre nous... Lire la critique de The Lost City of Z

9 3
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

L'homme qui voulut être roi

De la première séquence d'introduction, une chasse à courre montée au cordeau jusqu'au dernier plan, sublime précipité de tout le film, The Lost City of Z s'impose comme le dernier coup de maître de James Gray. Z n'est pas un film d'aventures conventionnel. Les séquences d'exploration de l'Amazonie représentent peut être au maximum les deux tiers du film. Faute de moyens, Gray aurait été... Lire l'avis à propos de The Lost City of Z

15 11
Avatar Olivier Paturaud
9
Olivier Paturaud ·

Une grande jungle verte

Une grande jungle verte l’accompagne partout, sagement rangée dans un petit coin de sa tête. Au milieu de la campagne de son Angleterre natale, dans le lit à côté de la femme qui élève ses enfants, au milieu des balles sur un champs de bataille Normand, il y a toujours une partie de lui dans une grande jungle verte, là-bas, dans son esprit, avec le grand ciel lumineux de ses rêves, au loin,... Lire la critique de The Lost City of Z

16 1
Avatar Clode
7
Clode ·

Voyage en terres inconnues

Jusqu’à aujourd’hui, James Gray nous a habitués à un cinéma citadin. Passionné par New York, et plus précisément l’arrondissement de Brooklyn, il l’a magnifié dans son fabuleux triptyque sur le crime (composé de Little Odessa, The Yards et We Own the Night) et avait continué à en faire le centre de son récit dans son puissant drame Two Lovers. Même dans son The Immigrant, il venait aborder la... Lire la critique de The Lost City of Z

16 1
Avatar Flaw 70
10
Flaw 70 ·

L'art du mythique

Dans le cinéma de James Gray et pour chaque personnage qu'il a su mettre en scène, tout est une question de découverte et d'obsession, qu'elles soient d'ordre individuel (Two Lovers) ou familial (The Yards), et dont l'aspect psychologique y est indissociable. A travers le récit de Percival Fawcett, cet explorateur à l'orgueil bien trempé, le cinéaste voit... Lire l'avis à propos de The Lost City of Z

13 1
Avatar Ticket
9
Ticket ·