Silencio

Avis sur The Neon Demon

Avatar TheInfamousVAS
Critique publiée par le

Film halluciné et hallucinant, THE NEON DEMON est un monstre à l'image de son héroïne : à la fois d'une pure beauté, mais aussi d'une violence sourde. Dès sa scène d'ouverture, visuelle et sonore, le film prend le spectateur ses griffes pour ne pas le lâcher une seconde. Y compris dans ses scènes plus calmes, sobres, le silence assourdissant vient faire écho à la musique, très sonore, qui accompagne les aventures de Jesse (Elle Fanning) dans le milieu de la mode de Los Angeles. Mais l'histoire de cette jeune fille de seize ans, sans famille ni amis en dehors du photographe amateur que l'on découvre dans le contrechamp de la scène d'ouverture, ne nous montre pas tant que ça le milieu de la mode en réalité. Le film préfère questionner notre rapport à la beauté. Et cette beauté, incarnée par Jesse, est plus que le coeur du film, elle est le film. Au début dans le regard des autres, Ruby (Jena Malone), la maquilleuse ou les deux autres mannequins, au final toutes jalouses de cette beauté. Cette beauté que finira par accepter Jesse, car elle lui permet de vivre le rêve. Elle l'embrasse littéralement et change, à travers une scène de défilé hallucinée, pour devenir, pour incarner cette beauté. Mais cette beauté crée de l'envie, du désir, que l'on peut lire à la fois dans le regard des quelques hommes, ou encore celui de Ruby qu'elle ne pourra assouvir qu'à travers une scène de masturbation nécrophile assez dérangeante. Et au final, c'est l'envie, la jalousie qui va prendre le pas. Ainsi, les trois antagonistes sont prêtes à tout pour goûter, littéralement encore, cette beauté, menant Jesse à sa perte. Bien plus qu'une enième satyre sur une jeune femme dépassée et dévorée par le monde de la mode (ou du cinéma, de la musique, de la télévision, rayez les mentions inutiles), c'est ici une femme dévorée par sa propre beauté, pour sa propre beauté !

On aurait tort de ne voir dans ce film qu'une réussite visuelle et sonore, une sorte de spectacle audiovisuel agréable mais froid et vide de sens. Bien au contraire, le traitement habile est mis au service d'un propos. Evidemment, on aurait aussi tort de ne pas louer le travail de mise en scène, de photographie et de musique, car il contribue grandement à la réussite du film. On aurait aussi tort de taire les références de qualité qui viennent à l'esprit au visionnage du film comme SUSPIRIA ou MULHOLLAND DRIVE. De même, les références visuelles au monde de la mode, en particulier les publicités, sont bien présentes, comme ce logo "NWR" qui apparaît en bas de l'image lors de l'ouverture et du générique du film, rappelant les logos des marques de mode. Mais tout ça vient bien a prosteriori, une fois digéré ce film-monstre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
4 apprécient

TheInfamousVAS a ajouté ce film à 3 listes The Neon Demon

  • Films
    Affiche '71

    Cinéma

    Avec : '71, 007 Spectre, À bout de souffle, Adieu au langage,

  • Films
    Cover Films vus et revus en 2016

    Films vus et revus en 2016

    Comme son nom l'indique, l'ensemble des films que j'ai vus, pour la première fois ou non, en 2016. Pour le Top des meilleurs...

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2016

    Les meilleurs films de 2016

    Avec : Mademoiselle, Les 8 Salopards, The Neon Demon, Carol,

Autres actions de TheInfamousVAS The Neon Demon