La synesthésie de la branlette

Avis sur The Neon Demon

Avatar Ragnar Lyndon
Critique publiée par le

Ok, j'ai toujours été amoureux de NWR, c'est con mais c'est comme ça. Il pourrait ne rien se passer dans ses films que je serais toujours hypnotisé, c'est ce qu'il veut rendre et ça marche sur moi. Et ça a encore marché avec The Neon Demon, même si c'est clairement pas son film le plus intéressant niveau scénario : une fille qui débarque à L.A. avec l'espoir de devenir célèbre dans le mannequinat et qui fait face à la jalousie des autres filles. Le film est du coup un espèce de mix entre Black Swann, Mulholland Drive et une pub Dior, mais pour une fois la réalisation façon clip commercial pour parfum est habilement utilisée ; pas seulement parce que c'est un film "sur" la mode, mais surtout pour dénoncer (ou pas ? C'est encore trop frais pour savoir réellement) le culte de l'apparence. D'ailleurs, un truc absolument con, mais con, qui m'a dérangé, c'est que je trouve Elle Fanning vraiment pas belle.
Mais, mais, mais malgré ce scénario pas très recherché non plus, bah je suis tombé dans le piège NWR : scotché à mon siège du début à la fin -il n'y a que lui ou Lynch pour créer de telles ambiances visuelles et auditives, et faire chavirer tous nos sens. Certains diront que c'est juste de la branlette artistique et qu'il ne filme que des beaux plans ; c'est en partie vrai, mais on dit jamais non à une petite branlette, surtout si elle fait plaisir aux sens comme The Neon Demon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 137 fois
2 apprécient

Autres actions de Ragnar Lyndon The Neon Demon