Clap de fin et pan dans la gueule

Avis sur The Party

Avatar Olivier Bretagne
Critique publiée par le

C'est un cocktail britannique avec plusieurs personnalités un peu stéréotypées mais sincères qui viennent à diner à l'invitation d'une amie nommée ministre. On tourne en huis clot, en noir et blanc et en numérique moche.
Mais la soirée s'annonce bonne.
On y trouve la ministre donc, son mari qui semble ralenti, sa meilleure amie, le mari de celle ci d'origine allemande et porté sur les philosophies orientales, un couple lesbien dont une est une amie du mari et l'autre beaucoup plus jeune est enceinte de triplés et nauséeuse et enfin un jeune financier sous cocaine, venu seul pour l'instant
On nous accueille au son du tango. La maison est ouverte sur un jardin et l'on passe d'une pièce à l'autre comme sur une scene de théâtre.
Les presentations se font. La soirée commence à tourner autour du salon où trône malgré lui le mari amorti. Elle se poursuit dans la cuisine, les toilettes, l'arrière court. C'est coquet.
Une belle soirée d'été.
Chacun dévoile ses manies, ses habitudes, ses petits secrets. Le téléphone de la ministre sonne beaucoup.
Puis vient le coup de théâtre. Le mari va mourir. Phase terminale. Plié.
Le coup est rude. L'ambiance est plombée. On ne peut plus vraiment fêter la nouvelle ministre.
Mais c'est aussi le début. Comme le drame se noue, on ouvre la porte aux secrets.
Merde pour la ministre son mari la trompe depuis un bon moment avec la jeune femme pas encore arrivée.
Le drame prend un accent comique. Qu'est ce qu'il prend dans la gueule le pauvre vieux. On ne devrait pas taper un type amorti de cette façon mais il faut reconnaitre qu'il cache bien son jeu. Et plus rien n'arrête ses révélations si bien qu'il fout tout en l'air et finit par devenir un vrai punshing ball.
Drôle de fin tout de même. Une façon de raconter un drame avec un humour british remplit de jolies phrases efficaces.
Et puis on sonne à la porte.
Et le film s'arrête. Mince ça n'a duré qu'une petite heure. Je riais bien avec ces gens là!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 127 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Olivier Bretagne The Party