👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Et de 4 pour Jaume Collet-Serra et Liam Neeson qui ont donc depuis quelques années entrepris une collaboration fructueuse où les deux hommes prennent un malin plaisir à explorer différentes facettes du thriller dans des séries B honnêtes. Un bon moyen pour Collet-Serra d'assumer pleinement son envie de s'imposer en héritier d'Hitchcock surtout lorsqu'il se complaît dans des whodunit old school qui voit ses personnages contraint à une unité de lieu ou de temps où il peut moderniser un style très emprunt aux films d'action des années 90. On ressent cette amour du vieux cinéma et cette envie de le remettre au goût du jour, mais après des premiers essais correctes mais pas transcendants, le duo va-t-il enfin marqué le coup avec ce The Commuter ?

Il faut d'abord reconnaître que Jaume Collet-Serra est plutôt un habile metteur en scène lorsqu'il doit gérer l'espace et la tension d'une situation. Coincé pendant la majeure partie du film dans un train, sa caméra va s'affranchir des barrières physiques dans des mouvements dynamiques et bien senties qui offre à ce jeu de chat et la souris un ludisme particulièrement plaisant. On ressent ici tout l'amour que le réalisateur a pour le cinéma et les techniques d'Hitchock qu'il cite à de bien nombreuses reprises. Même si jamais il n'atteint le niveau du maître du suspense, il donne à son film un cachet visuel plaisant et qui ne manquera pas de faire tenir le spectateur sur son siège malgré quelques petits soucis ici et là. Le montage toussote par exemple assez souvent, surtout dans l'introduction catastrophique qui caractérise la famille du héros de façon artificielle et confuse avec une succession de scènes de leur quotidien montées à un rythme effréné.

Le gros soucis de taille est aussi la manière dont le réalisateur se repose beaucoup trop sur sa star principale pour les passages les plus musclés. Liam Neeson offre une performance convenable, accompagné d'un casting secondaire sous-exploité où l'on se demande ce que Patrick Wilson et Vera Farmiga sont venus faire là, mais traîne clairement la jambe lors des scènes d'actions. Collet-Serra tente de compenser la lenteur des affrontements par une brutalité soulignée généralement par des plans séquences, et même si elle est bien de mise l'action ne tient que très peu la route par son aspect ronflant et mollasson. Surtout que The Commuter plonge dans un dernier acte qui fait bien trop la part belle aux ajouts numériques hideux. Le film n'étant pas non plus aidé par un scénario de prime abord intriguant, mais qui tombe assez vite dans l'invraisemblance et le ridicule pour justifier son pitch et se montre vite prévisible, un comble pour un film à suspense.

The Commuter est une série B assez moyenne, les bonnes intentions sont là mais restent parfois assez mal exécutées. Le film s'impose même comme la collaboration la plus faible entre Jaume Collet-Serra et Liam Neeson, qui signe au final un Non-Stop bien moins efficace où le duo peine à se renouveler. Reste encore quelques idées de mise en scène intéressantes, notamment dans la gestion de l'espace, et un ludisme assez prenant. Mais les défauts d'écritures d'un scénario qui s’effondre sur lui-même, un acteur principal qui ne tient plus les scènes d'actions ou encore les séquences d'effets spéciaux ratés viennent parasiter ce The Commuter qui passe d'un divertissement au potentiel solide à un film qui peine à convaincre.

il y a 4 ans

15 j'aime

1 commentaire

The Passenger
PatriceSteibel
7

Strangers on a train

Avant que les films de super-héros et les énormes budgets à effets spéciaux deviennent la norme de la production des majors US, les années quatre vingt-dix, après les action héros des années...

Lire la critique

il y a 4 ans

15 j'aime

3

The Passenger
Frédéric_Perrinot
5

L'inconnu du train de banlieue

Et de 4 pour Jaume Collet-Serra et Liam Neeson qui ont donc depuis quelques années entrepris une collaboration fructueuse où les deux hommes prennent un malin plaisir à explorer différentes facettes...

Lire la critique

il y a 4 ans

15 j'aime

1

The Passenger
LeTigre
7

Non-Stop en version ferroviaire ?

Des fois ! Il arrive aux cinéastes de sortir les idées qui ont marché dans des films pour les remettre dans d'autres. Je peux parler par exemple du prodigieux réalisateur Howard Hawks qui a crée...

Lire la critique

il y a plus d’un an

14 j'aime

5

Ça
Frédéric_Perrinot
7
Ça

Stand by me

It est probablement un des plus gros succès et une des œuvres les plus connues de Stephen King, et il est presque étrange d’avoir attendu aussi longtemps avant d’avoir eu une vraie adaptation...

Lire la critique

il y a 5 ans

62 j'aime

1

Glass
Frédéric_Perrinot
6
Glass

Une bête fragile

Alors en plein renaissance artistique, M. Night Shyamalan avait surpris son monde en 2017 lorsque sort Split et nous laisse la surprise de découvrir lors d'une scène en début du générique de fin...

Lire la critique

il y a 3 ans

60 j'aime

6

The Circle
Frédéric_Perrinot
3
The Circle

Mauvaise com'

Les films se centrant sur l'émergence des nouvelles technologies dans notre quotidien, l'évolution des réseaux sociaux et la mort imminente de toute forme de vie privée sont monnaie courante, et ce...

Lire la critique

il y a 5 ans

54 j'aime

1