Ride the Lightning

Avis sur The Place Beyond the Pines

Avatar khms
Critique publiée par le

Spoilers incoming

Arrivé dans la salle un peu par hasard, je m'attendais très honnêtement à voir un genre de Drive dans la forêt, trompé par le titre du film et le casting mettant bien évidemment son acteur-phare du moment, Ryan Gosling. Et de quelle manière ! Dès le début, Cianfrance nous happe dans son film avec ce génial plan-séquence emmenant sa star en blouson de cuir de ses loges à sa moto pour finir dans une boule avec deux de ses congénères. Ambiance.

Ryan Gosling incarne une des dernières lueurs d'une jeunesse No Future. Perdu dans sa vie, vivant au jour le jour, il se découvre du jour au lendemain un gosse, pour lequel il décidera d'arrêter la bullshit et se poser afin de se comporter comme l'honnête père qu'il n'a jamais eu.

C'est pas ce à quoi ça m'attendait, mais ça a de la gueule. Surtout que, très énervé avec ses tatouages et ses tee-shirts Metallica, notre premier rôle en impose quand il commence à braquer des banques. D'ailleurs la tension monte, le tout devient de plus en plus dangereux, on commence à s'inquiéter pour notre héros badass, la réalisation surprend et émerveille en alternant caméra à l'épaule et phases aériennes...

Puis BAM BAM BAM, Bradley Cooper apparaît, tue notre héros, et le film par la même occasion. Fini le motard solitaire désabusé, place au gentil flic pris de remords. Le rythme retombe alors complètement à plat, et le tout devient exaspérant. En soi l'histoire est toujours bonne, il y a bien des tensions, mais cette seconde partie est bien mal menée, on s'endort un peu. Tout semble désormais passablement pénible. Et surtout affreusement convenu, à part le coup des ripoux qui m'a quelque peu surpris.

Heureusement, la toute dernière partie, se situant 15 ans plus tard, avec les fils des deux gars, tout deux du même âge est plus digne d'intérêt. Mais les deux manquent cruellement de charisme et ont du mal à porter les presque deux heures de pellicules qui se sont déjà écoulées. Heureusement on retrouve un peu l'aspect complètement paumé dans le fils de Gosling, et il nous permet de retrouver avec délice les scènes aériennes, mais cette fois-ci, ce sera un vélo et non pas une moto qui foncera à toute berzingue, à travers cette forêt de pins.

The Place Beyond the Pines m'a franchement déçu, il tente de dépeindre une fresque tragique mais se perd en chemin. L'exercice était ambitieux, mais on étouffe littéralement dans ce bled paumé, dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 536 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

khms a ajouté ce film à 4 listes The Place Beyond the Pines

Autres actions de khms The Place Beyond the Pines