Then what ?

Avis sur The Professor and the Madman

Avatar PluieTordue
Critique publiée par le

Film malade issu d'une production chaotique que ses auteurs réfutent aujourd'hui, The Professor and the Madman est un vieux projet que Mel Gibson souhaitait confier à son poulain Farhad Safinia. Abordant l'écriture du premier dictionnaire anglophone et notamment la contribution extraordinaire d'un médecin américain schizophrène et interné pour un crime en pleine crise de paranoïa, ce film se voulait une œuvre complexe et amoureuse de la langue anglaise, utilisant le sens des mots et des émotions qu'elles portent en instrument narratif.

Ces quelques idées ont le mérite de sortir ce film, de temps à autre, du train-train assez inévitable du récit historique based on a true story dont hérite malgré tout globalement le film. Les enjeux de pouvoir universitaires autour de l'écriture d'un dictionnaire, fût-il pionnier, ne sont pas des plus passionnants et ils ne sont pas transcendés ici. De même, le traitement de l'institution psychiatrique est pétri de bons sentiments et de clichés sur la moralité du soignant plutôt superficiels.

Pourtant, on sent bien que ce n'était pas le projet initial. Le montage très bizarre, voir même chaotique par moment (évènements majeurs développés sur moins de vingt secondes, dialogues en suspens et scènes sans conclusion), est un évident stigmate de la réappropriation d'un film qui avait sans doute une autre idée en tête que ce que le studio en a fait.

En mettant ça de côté, on peut apprécier le jeu d'acteurs brillant de ce casting cinq étoiles, voir se laisser porter par cette histoire peu connue et l'amour des mots qui se dégage du film. Mais on n'ira pas jusqu'à demander à la production de #ReleaseTheSafiniaCut.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 129 fois
1 apprécie

PluieTordue a ajouté ce film à 1 liste The Professor and the Madman

Autres actions de PluieTordue The Professor and the Madman