"On est tous des sauvages"

Avis sur The Revenant

Avatar Lullabycrazy
Critique publiée par le

Ou comment SuperLéo a enfin décroché la statuette tant méritée en échappant à la mort au moins une dizaine de fois en 2h36 :)
Alors, pour débuter, aucun a priori sur le réalisateur, n'ayant jamais vu ces films même si Birdman est en attente ; quand à Léo, capable de tout, ayant bien évolué quand même depuis Titanic (le seul bénéfice de ce film est de l'avoir fait connaître ainsi que l'excellentissime Kate Winslet)
Tellement à dire sur ce film... Inspiré d'une histoire vraie, d'un trappeur attaqué par une maman ours et laissé pour quasi-mort par ses compagnons qui fuient devant les Indiens, il cherchera la vengeance...

Réalisation au top, bien rythmée, alternant des plans-séquences lors des moments d'action, très impressionnants, où on colle à l'action de très près, avec des plans larges lors des moments plus calmes d'une pérégrination solitaire, où l'homme n'est plus qu'un point perdu dans la nature plus ou moins clémente, toujours indifférente ou presque (hello Teddy Bear !) à la présence humaine dont la présence n'est que temporaire (les traces de sang recouvertes par la neige fraîche, les flots continus charriant les cadavres..) et les plans en contre-plongée, aussi significatifs de la petitesse de la race humaine face à ces grands arbres dénudés que d'un certain mysticisme, présent à petites touches (références à Dieu qui d'ailleurs a plus ou moins le dernier mot de Leo, église, visions de la femme,..), jalonnant le chemin spirituel du héros vers la décision ou non de la vengeance.
Au niveau des acteurs, Leonardo incarne Hugh Glass, le fameux trappeur, accompagné de son fils métisse (mère indienne décédée avant les événements dans un précédent affrontement colons-amérindiens) ; il donne énormément de sa personne, et malgré quelques petites incohérences (genre il court pour récupérer son cheval alors qu'il marchait difficilement le jour d'avant), il ne s'épargne pas, et a mérité l'Oscar ne serait-ce que pour le dernier plan de 5 secondes, nous interrogeant directement, nous qui l'avons suivi depuis le début, qui étions là depuis le début, à ses côtés, sans être présents...
Tom Hardy confirme son impressionnant talent et s'il reste assez éclectique dans le choix de ses rôles, il est évident que celui-ci est une réussite non couronnée d'un Oscar certes mais qui présage beaucoup pour l'avenir.
Egalement, Will Poulter, le jeune ingénu, a un petit rôle assez fade mais on en entendra parler de ce jeune acteur, s'il continue à faire de bons choix de films il a une belle carrière qui s'annonce (et un physique reconnaissable)
Quand à Domhnall Gleeson (le fils de Brendan), rôle secondaire mais à suivre, depuis Harry Potter il fait de plus en plus parler de lui et de très bons choix artistiques reconnus par les critiques et le public.
Un film à voir, beau, bien exécuté, bien interprété, chemin classique d'un film de (super)héros vengeur mais dans un cadre d'un esthétisme sublime.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Lullabycrazy The Revenant