Quand les seconds rôles de télé font un film ensemble

Avis sur The Rocker

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Une comédie sur le rock qui soit aussi gentille, ça fait un peu mal. Je me souviens que School of Rock conservait avec plus d'efficacité cet esprit rebel tout en se permettant d'être tout public et gentil. Ici en fait, je pense que le film aurait été plus efficace en parlant de pop et non de rock.

Le scénario n'est pas vraiment génial. Enfin, faut dire aussi que ce genre de comédie est souvent très classique mais là où ces films gagnent leur public, c'est en ajoutant une dose de surréalisme. The rocker manque cruellement de folie et d'absurde. C'est juste classique avec ici et là quelques fulgurances humoristiques. Ha il faut bien admettre qu'on ne s'ennuie pas. J'ai ri plusieurs fois mais pas assez à mon goût. La faute à un scénario qui ne laisse pas beaucoup de place au vannes, on est trop occupé de régler les petits problèmes d'ado qui ont du mal à gérer l'afflux d'hormone.

La mise en scène n'est pas géniale. Trop de zoom pour rien, car ils auraient pu être remplacés très facilement par des travelling. Globalement c'est assez mou et anonyme. Au tout début j'ai cru que le film aurait des allures 80's mais en fait pas vraiment. Côté acteurs c'est assez agaçant : vous trouverez dans ce film tous les seconds rôles du eptit écran, ce qui confère au film une aura très particulière... de loser! Vous savez, c'est un peu comme le match de foot des perdants, ça ne sert plus vraiment à rien, mais on regarde quand même pour l'effort. Bradley Cooper qui n'avait pas encore connu son Boom avec the hangover, se cantonne à un petit rôle médiocre prouvant qu'il n'a pas le sens de la comédie, et puis surtout il y a Emma Stone. Je ne peux quand même pas lui pardonner son manque de talent comique juste parce qu'elle est mignonne quand même? Je le fais à chaque fois! En fait, ce n'est pas qu'elle n'a pas de talent mais plutôt qu'elle choisit des rôles qui ne lui vont pas. ici par exemple, on n'y croit pas à cette 'punk', tout comme on n'y croyait pas à son rôle de nerd dans Bunny House... ENfin il y a un gros aux cheveux crolés dont j'ignore le nom, mais que j'ai déjà vu à la télé et qui semble vouloir profiter et surfer sur le succès de Jonha Hill.

Enfin, le plus navrant de tout reste la BO ; il n'y a rien de très rock dans tout ça. Le groupe des petits jeunes s'apparente plus à un petit groupe émo sans réel talent et le vieux groupe n'est qu'un copier coller des succès des 80's. Bon admettons que les compositeurs du film n'ont pas pu pondre un bon morceau, ok, je peux comprendre... mais qu'au mixage personne ne pense à truffer le film de morceaux cultes un peu partout, c'est vraiment très triste!

Bref, The rocker est une comédie plutôt mollasson, au discours navrant par rapport à son thème. C'est aussi l'occasion de vérifier si Rainn Wilson peut fonctionner en lead, histoire de vérifier si le spin off de The office pourrait fonctionner. Ha? on me dit dans l'oreillette que le spin off a été rejeté, que le projet restera en l'état d'un épisode pilote, et franchement, c'est pas plus mal...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 523 fois
1 apprécie

Autres actions de Fatpooper The Rocker