You're tearing me appart Tommy !

Avis sur The Room

Avatar Horst_Tappert
Critique publiée par le

Tommy Wiseau a un budget de 6 millions de dollars, il est producteur exécutif, acteur principal, caméraman, metteur en scène, scénariste de the Room...

Son nom apparait un paquet de fois dans le générique... Ce mec à la classe.
Et il est à peu près aussi mauvais dans tous ces tafs.

C'est un mec avec une tête et un look étranges, un accent sorti de nulle part, un jeu d'acteur hilarant, qui réalise un film à son image.
Un film truffé de faux raccords, de personnages qui apparaissent sans qu'on ne sache jamais vraiment qui ils sont et à quoi ils servent, de décors carton pâte réutilisés allégrement...

En fait tout est juste insupportable dans ce film : les musiques sont insupportables, les sex-scenes qui ponctuent le film, avec une fréquence d'une occurrence toutes les 15 minutes, où les gémissements des personnages se superposent avec du RnB cheap... sont insupportables aussi.

The Room, c'est également un scénario ridicule et une fin grotesque qui parachève le tout à merveille.

A peu près tout le film se passe en intérieur, avec quelques interludes "diaporama en musique" qui montrent des décors extérieurs, fixes.

Je ne vous épargne pas le synopsis, que j'expose sans ironie et en pure objectivité :

Johnny va se marier avec Lisa, il l'aime à la folie et la couvre de cadeaux.
Lisa aime Johnny.
Johnny a tout pour être heureux, il a de plus ce beau gosse de Marc comme meilleur ami, et la fleuriste du quartier trouve qu'il est le client le plus sympa du coin.

Johnny est banquier, et il va avoir une grosse promotion.

D'un coup, Lisa n'aime plus Johnny, elle le déteste même (Mais on ne saura jamais pourquoi dans le film, mystère et boule de gomme), sa mère va tenter de la raisonner, en vain (Le dialogue entre la mère et la fille apparait 3 fois dans le film, avec grosso merdo le même script).

Lisa est amoureuse de Marc, mais Marc la rejette, parce que Johnny est son meilleur ami, et que l'amitié compte plus que tout à ses yeux (Bon, il baise Lisa quand même, parce qu'on arrivait à 15 minutes de bande vidéo sans sex-scene)

Marc a aussi deux amis, un lycéen handicapé mental de 30 ans qu'il a adopté, et qui achète de la drogue a des mafieux russes, si j'ai bien compris le film, et un autre pote bizarre qui vient baiser chez lui, parce que vraisemblablement il n'y avait pas suffisamment de décors pour lui faire un appartement à lui tout seul.

Y'a aussi d'autres personnages, qui ne servent pas à grand chose, genre un espèce de psychologue poule-mouillée qui se pète la cheville, etc.

Johnny finit par découvrir le pot aux roses au sujet de Lisa, et pète un câble... Méchamment.

Voila !

Les interviews de Wiseau et des autres acteurs, tout ce qui à pu être publié en rapport, indique que ce film n'est pas un fake, et honnêtement, c'est vraiment difficile à croire tant chaque détail semble avoir été étudié afin d'être risible au maximum.

Pourquoi 7/10... Et bien, j'ai chialé de rire pendant le film. Et ça ça n'a pas de prix. Objectivement le film mériterait 0.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2842 fois
51 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Horst_Tappert The Room