La mode du mystère artificiel...

Avis sur The Rover

Avatar Nathan T.
Critique publiée par le

Il faut l'avouer, les premières images envoient du bois. Lors des toutes premières secondes, l'écran noir balance un gros (de mémoire) "quelques années après La Chute". On se dit, wow, qu'est-ce qui nous attend : fantastique, horreur, anticipation, western ... ?

C'est très stylisé. En ce sens que le montage et le cadre poursuivent le même but : entourer l'histoire de mystère, d'inconnu, d'incompréhensible. Le rythme est lent, trop lent, ou plutôt faussement lent : on sent que le réalisateur a voulu nous obliger à ce qu'on se pose des questions. Elles affluent en masse, les questions. Des questions, des questions, des questions. Le montage est souvent très serré et nous montre peu de choses. Les couleurs sont belles, les cadres sont recherchés, les décors flirtent avec l'apocalyptique : pas de problème à ce niveau-là, j'ai trouvé ça très bien.

Et puis là, survient LA scène qui met en bouche le spectateur : 3 gangsters en voiture commencent à s'engueuler, à tel point que le conducteur perd le contrôle du pick-up. La voiture fait des tonneaux : l'accident est vu depuis le point de vue du héros qui s'était arrêté dans un sombre bar au bord de la route. Il est de dos, et on voit à travers une fenêtre située derrière lui la voiture se caramboler à toute allure, très furtivement. Je le dis tout de suite : j'ai pas aimé le film, mais cette scène j'y repense souvent. Elle n'est pas très originale, mais elle parfaite dans le genre. Le problème, c'est la suite.

Un vernis de mystère, d'artifices de mise en scène pour masquer une banalité affligeante. Le style du film devient ridicule quand on connaît le comment et le pourquoi des personnages, qui sont néanmoins très bien interprétés (le gars de Twilight est excellent, comme tous les autres). J'aime pas dissocier le "fond" et la "forme" d'une œuvre (puisqu'il me semble que, par définition, l'art prétend mêler les deux), mais là on sent que toute l'esthétique du film, ou son aspect formel, n'a qu'un but : couvrir le propos, disons l'histoire, d'un halo d'interrogations qui n'ont pas lieu d'être. Je ne dis pas que cacher des informations, ne pas tout donner au spectateur soit une mauvaise chose, au contraire. Mais encore faut-il qu'il y ait quelque chose à cacher. Quand on découvre peu à peu le passé ou le caractère des personnages, ça ne change rien. Ça explique bien quelque chose de l'histoire, pas tout sans doute, mais ça ne renvoie aucunement à la mise scène. Et donc précisément, la forme ne "dit" rien : elle crève les yeux puisqu'on n'en voit pas la nécessité.

Ce n'est pas un mauvais film. Certaines séquences sont intéressantes, elles mélangent western et film de survie, traque à l'homme et road-movie. Pourtant, tout reste finalement très banal. La dernière scène en apporte la preuve.

Je déconseille à ceux qui pensent tenir là un film original. Il prétend l'être (je crois) mais il ne l'est pas du tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1446 fois
24 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Nathan T. The Rover