La loi du plus lâche

Avis sur The Salvation

Avatar -Marc-
Critique publiée par le

Dans une petite ville de l'Ouest, le maire et le shérif (qui brandit d'une même main le glaive et le goupillon) sont les représentants de la loi.
Ils sont aussi les représentants de la majorité silencieuse, du marais, de cette masse qui de tout temps survit au prix de quelques sacrifices expiatoires.
Ca ne s'annonce pas trop mal.

Les bons ont des noms danois. Les lâches ont des noms anglais. Les méchants ont des noms français
Ca s'annonce même très bien.

Les méchants sont sombres, silencieux, inquiétants et se parfument à la testostérone.
Les "gentils" sont sombres, silencieux, inquiétants et se parfument à la testostérone.

Le réalisateur n'a pas oublié qu'Eric Cantona a laissé l'empreinte de ses crampons imprimée dans la mémoire du public britannique....et justement...
Eric Cantonna est sombre, silencieux, inquiétant et se parfume à la testostérone... On le plante donc au milieu du décor.

Quant à la femme, elle a eu bien des malheurs, la pauvre. Les indiens lui ont coupé la langue, les salauds. Alors forcément...
Madeleine est sombre, silencieuse, inquiétante et se parfume à la testostérone.

Tout est en place pour un grand moment de pure frime testiculotractée.

Les italiens avaient créé le western spaghetti; les anglais associés aux danois inventent le noodle western.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 443 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

-Marc- a ajouté ce film à 1 liste The Salvation

  • Films
    Cover Westerns

    Westerns

    Avec critique Il y a un crotale, du plomb et du whisky? C'est un western!

Autres actions de -Marc- The Salvation