Sans un bruit + Les Oiseaux = Birdemic

Avis sur The Silence

Avatar Samosass
Critique publiée par le

Je suis très fan des film post-apocalyptiques, de grosses bestioles moches et plus généralement de films d'angoisse à concept.
Et t'as un mec, un jour, qui s'est dit que ce serait une bonne idée d'utiliser la surdité comme processus horrifique. Ce mec c'est John Krasinski (et certainement d'autres avant lui). John ici présent a donc réalisé un excellent film, prenant, touchant et stressant tout en retenue et sans effets grotesques : Sans un bruit. The Silence peut ici être identifié comme... Un cousin mort-né de Sans un bruit et des Oiseaux.

Mais alors c'est bien gentil de cracher comme ça sur une oeuvre, (surtout que c'est pas SI mauvais) encore faudrait-il pouvoir expliquer pourquoi c'est du vomi de caca, excusez l'expression.
Déjà quand on fait un film qui a comme personnage principal une femme sourde, on l'assume et à défaut de prendre une actrice réellement sourde au moins on fait en sorte que cette surdité serve à quelque chose dans le film.

Dans Sans un bruit tous les personnages se taisent sauf à de très rares occasions. Ici Ils passent leur vie à chuchoter. Ma question est donc : Quel est l’intérêt de faire un personnage sourd et des monstres qui réagissent au bruit si aucun de ces deux éléments n'est vraiment utilisé dans le scénario ? Parce que là ça se voit qu'ils ont juste repris un "thème" de Sans un Bruit (ou Birdbox qui a très bien marché... Coïncidence ? Franchement non.). Et c'est pas beau de voler des idées surtout si c'est pour les régurgiter en idées de merdes.

Bon mais à part ce truc de la surdité, les personnages sont-ils intéressant ? Hé bien non, Il n'y a rien qui va. Ils sont tous tellement fades. La petite famille qu'on retrouve dans chaque films post-apos américains (même si The Silence c'est à moitié chié par les allemands) :
- Le papa a juste l'air de se faire chier pendant tout le film :

"Oooooh putain encore des chauves-souris volantes qui tuent toute ma famille, rahlala je suis fort enquiquiné, comment vais-je aller au travail ?!" Ça, je sais pas, mais venant d'un acteur comme toi

Stanux, je m'attendais pas à un plagiat de Kit Harington dans les premières saisons de GoT.
- La fille sourde, pareil, elle n'est pas sourde parbleu ! Ça ne fonctionne pas du tout, surtout qu'elle parle parfaitement bien, sait parfaitement lire sur les lèvres, et elle arrive même à comprendre son pote sur un vieux skype pourri sans sourciller. Aucun intérêt à ce qu'elle soit sourde, donc. Mais alors, pourquoi ça marche dans Sans un bruit ? Parce que dans Sans un bruit, tout le film est construit autour de cette surdité et la LSA (langue des signes). Donc toutes les petites astuces dans le film, le sable par terre, l'utilisation des lumières, les assiettes remplacées par des feuilles etc. nous plongent dans un univers qui fonctionne. De plus dans Sans un bruit on suit une famille qui survit grâce à cette surdité obligatoire, donc ça a un intérêt. Dans The Silence c'est juste placé là, comme ça, sans aucune utilité (à part surfer sur le concept d'un sens mis à mal HEIN HEIIIIIN je dénonce.).
- Le reste de la famille on s'en branle comme de Dumb&Dumberer. Donc énormément :
· La mamie qui sert à rien à part être un élément perturbateur évident de plus.
· Le fils qui est juste là pour mal jouer et faire chier son monde.
· La mère que j'avoue avoir déjà oublié
· L'oncle qui sert juste à

crever comme une merde au bout de 20 minutes de film de manière tellement factice qu'on dirait les muscles du fils Ronaldo (Je dénonce x2).

En plus de tout ça aucun personnage n'a de développement à part peut-être la fille dont on sait qu'elle est sourde et qu'elle veux pécho un gars.
Et alors les personnages pétés ils sont pas aidés par la mise-en-scène. C'est tout. Il n'y a rien à dire. C'est aussi inexistant que la carrière cinématographique de Yann Moix (Je dénonce x3). Je n'ai remarqué aucuns effets de styles, aucuns mouvements ou plans qui tentent quelque chose ni quoi que ce soit d'un peu esthétique. Sauf peut-être :
- Des ralentis moches
- Des FX moches : Les créatures, outre leur design sympathique, sont montrées après 10 minutes et de manière putassière pendant tout le film. Mais pourquoi, parbleu, quand t'as 20 francs pour faire ton film, tu fais des vieux FX tout droit sorti du film "Spawn" de 97, toutes les deux minutes ? Encore une fois dans Sans un bruit les monstres sont très peu visibles, ce qui rajoute d'ailleurs une sacré tension. Et ça, ça fonctionne fort bien pour le coup.
- Des acteurs moches
- De la brioche (non)
- Juliette Binoche (non x2)

Mais pas de panique ! Pour palier à son manque d'intention de réalisation il utilise un super concept : Les gros plans "réflexions" sur les personnages.C'est pour montrer qu'ils sont très très intenses, oulala.
Okay, okay. Mais du coup si tout est nul on peut éventuellement espérer un bon scénario, une bonne histoire ? Ahahah. Bien sur que non.

Comme j'ai écrit plus haut, le scénario ne colle pas du tout avec la contrainte du son. Par exemple, les personnages fuient la ville puisque celle-ci est trop bruyante pour aller... Dans des bouchons où tout le monde klaxonne. Ha bah merci les rednecks texans ! Quelle intelligence.
Et la tension tout au long du film est si mal gérée. À aucun moment on ne ressent une quelconque peur. Encore pire, le film est si peu subtil qu'on sait à chaque moment ce qu'il va se passer et si c'est une scène tranquille ou bien de tension. Et cette ambiance se ressent sur les personnages. Ils ont peur en fonction de la scène et réagissent vraiment de manière si peu humaine, (sans hésiter à

abandonner l'oncle pour un petit souci d'embrayage

d'un coté mais en étant pépouze à discuter en chuchotant dans un champs, sans stresser, de l'autre) que cela crée un décalage d'ambiance vraiment problématique. C'est cette nonchalance qui est communiquée et qui empêche d'avoir peur. Contrairement à Sans un bruit (je me répète un peu là) où le stress est constant même dans les scènes les plus banales (le monopoly au début ou bien la scène d'ouverture).
Tout ce gloubiboulga de pus crée finalement un ensemble totalement fake, factice, en carton, lahaye, vos gueule.

Pour finir, listons les incohérences ou stupidités que j'ai pu voir à mesure que mon corps se décomposait :

  • Le gamin qui sort de la voiture pile juste avant l'accident, QUELLE CHANCE COCO !
  • La mamie qui nous lâche sa meilleure crise d'asthme à un moment fatidique. Pourquoi on s'y attendait ? Parce que le fait qu'elle ait un cancer est littéralement la seule chose qu'on nous a dit sur elle.
  • Ils parlent tous en LSA depuis le début du film, et là la fille a un éclair de génie et dit " Hé mais pour pas qu'ils nous entendent et puisque on sait tous signer, on a qu'à parler en LSA !" PAS CON ILS Y ONT PAS PENSÉS TOUS SEULS ! Obvious/20
  • Comment peut-il y avoir des chauves-souris dans le monde entier si elles sont toutes sorties par le même trou ? Il y en a au moins 200 seulement dans le champs à coté de la ferme où ils se cachent alors faut imaginer le nombre de bestioles qui sont sorties et qui étaient cachées sous terre sans qu'on les remarques. Plusieurs milliards. C'est beaucoup. Sa mère.
    -À un moment il traversent un petit tunnel à quatre pattes sans faire de bruits. Comment se font-ils repérer ? Un personnage qui se coupe et crie ? Un qui se cogne contre la paroi en métal ? Non. Un serpent à sonnette qui siffle. Ce qui veut donc dire qu'un sifflement de serpent rameute 30 bestioles mais que des chuchotements, non. Cette scène est d'ailleurs symptomatique de tout le film : Des bonnes idées et un concept sympa gâché par... Tout le reste. Et des bonnes idées il y en a eu.

    La secte cheloue c'était pas mal, ou même lorsqu'ils utilisent des téléphones qui sonnent comme des bombes à retardements.

Mais lorsque l'on regarde la filmographie du bonhomme on comprend vite d'où vient le problème. Il est quand même le réalisateur de Annabelle, l'effet papillon 2 ou même Mortal Combat 2. Fichtre.

En bref, je vous conseille d'éventuellement le regarder pour grogner un bon coup puis de regarder Sans un bruit pour : 1) Vous laver le cerveau et les yeux et 2) Apprécier un bon film d'angoisse.

Si vous voulez voir une version filmée de cette critique (certainement bientôt) et d'autres trucs sur le ciné allez vous abonner à ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC0lrIsokmqi1JVG4LpG6rTw
Bisous et bonne chance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 588 fois
5 apprécient

Autres actions de Samosass The Silence