La débauche romantique

Avis sur The Smell of Us

Avatar Neumeister
Critique publiée par le

Je crois qu'au fond le cinéma me sert à aimer des gens que je déteste en réalité ; ces jeunes hédonistes, incultes et superficiels, Larry Clark parvient à les rendre intelligents et beaux à mes yeux.
The Smell of Us, c'est franchement pas grand chose : des jeunes pêchés dans la rue, un montage destroy, pas d'intrigue, pas de psychologie, de la musique et des mots d'adolescents, ça suffit. Ca rappelle forcément Godard, celui de La Chinoise, autre film "en immersion" dans une jeunesse scandaleuse. La différence, c'est que les jeunes de Larry Clark n'ont aucune pensée politique, ils veulent baiser et gagner de l'argent pour se défoncer, tout ça va pas bien loin.
Au fond, toute la beauté du film vient des corps qu'il montre. Corps d'éphèbe, de gigolo amoureux, d'aguicheuse, de vieillard camé et de skateur insouciant s'entrelacent en haute ou basse définition. Hédonisme : tout est présent, pas de passé ni d'avenir. On fait n'importe quoi et on se fiche du reste. Larry Clark ne tente pas d'y ajouter quoi que ce soit et il a évidemment raison : son film acquiert la poésie de l'inconséquence.
Arriver à faire exister des personnages comme ceux du film est un autre miracle, le nombre d'événements psychologiques étant très très faible. L'existence, c'est très peu : un regard (celui de Math assis par terre entre deux vieux qui font de la musique étant le plus mémorable), ça suffit. Et voilà l'un des films les plus "réalistes" de ces dernières années.

P.S. : l'"acteur" qui joue Math est extraordinairement beau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 407 fois
6 apprécient

Neumeister a ajouté ce film à 1 liste The Smell of Us

Autres actions de Neumeister The Smell of Us